Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: adduco

adduco addūcō, dūxī, ductum, dūcĕre, tr., ¶

I amener à soi, attirer : 1 ramum Cic. Div. 1, 123, tirer à soi un rameau, cf. Cæs. G. 3, 14, 6 || adducta sagitta Virg. En. 9, 632, la flèche ramenée en arrière 2 [d'où] tendre : habenas Cic. Læl. 45, tendre les rênes, cf. Tusc. 2, 57 ; adducto arcu Virg. En. 5, 507, avec son arc bandé ; lorum Liv. 9, 10, 7, serrer les liens || contracter : adducit cutem macies Ov. M. 3, 397, la maigreur contracte (ride) sa peau ; frontem Sen. Ben. 6, 4, 6 ; Quint. 10, 3, 13 ; vultum Sen. Ep. 57, 4, contracter (froncer) le sourcil, le visage. ¶

II conduire vers, mener à : 1 amener : exercitum Cic. Att. 7, 9, 2, amener une armée ; aliquem secum, tecum, mecum, amener qqn avec soi, avec toi, avec moi ; ab Roma Liv. 9, 33, 2 ; Lilybæo Cic. Verr. 2, 4, 57 ; ex Italia Cæs. G. 7, 7, 5, de Rome, de Lilybée, d'Italie ; ad aram Nep. Hann. 2, 4 ; ad urbem, in urbem Cic. Phil. 5, 22, près de l'autel, aux portes de la ville, dans la ville ; in fines Atrebatum Cæs. G. 5, 46, 3, dans le pays des Atrébates ; Massiliam Cæs. C. 1, 36, 5, à Marseille ; domum Cic. Clu. 49, à la maison || [exceptionnel] adducor litora Ov. M. 3, 597, je suis amené au rivage || alicui, amener à qqn (pour qqn) : Pl. Men. 798 ; Most. 804 ; Ter. Hec. 770 ; Cic. de Or. 2, 131 || integros subsidio Cæs. G. 7, 87, 2, amener des troupes fraîches comme soutien || [en part.] in judicium Cic. Verr. 2, 1, 115 ; 3, 207 ; Off. 3, 67, etc., appeler en justice ; ad populum Cic. Agr. 2, 99, citer devant le peuple || [en parlant de choses] : aquam Liv. 41, 27, 11, amener de l'eau ; nubes modo adducunt, modo deducunt (venti) Sen. Nat. 5, 18, 2, (les vents) tantôt amènent, tantôt emmènent les nuages 2 [fig.] amener à, mener à : ad iracundiam, ad fletum Cic. Br. 322, amener [le juge] à l'irritation, aux larmes ; in spem Cic. Mil. 78, amener à espérer ; ad suscipiendum bellum Cæs. G. 7, 37, 6, amener à entreprendre la guerre || in invidiam aliquem adducere Cic. Verr. 1, 1, 11 ; Clu. 103 ; Off. 3, 79, attirer la haine sur qqn ; in suspicionem Nep. Hann. 2, 2, attirer les soupçons sur qqn, rendre qqn suspect ; Erreur de composition dans G1934, corrigé d'après G2000 in suspicionem alicujus rei Cic. Att. 2, 24, 2, rendre suspect de qqch. || eo adduxit eos, ut vererentur Cic. Verr. 2, 5, 3, il les amena à craindre ; quo voluit (eum) adduxit Cic. Fl. 22, il l'amena où il voulut || adduci ut subj., être amené à : hoc nondum adducor ut faciam Cic. Cat. 1, 5, cette mesure, je ne suis pas encore amené à la prendre ; negabant me adduci posse, ut probarem Cic. Agr. 2, 12, ils prétendaient qu'on ne pourrait m'amener à approuver...; aliqua re adduci, ut, être déterminé par qqch. à : Cic. Verr. 2, 4, 14 ; 4, 16 ; CM 34, etc.; [d'où l'emploi du part. adductus] entraîné, déterminé, décidé : Cæs. G. 1, 3, 1 ; 1, 11, 6 ; 1, 17, 1, etc. 3 adduci [a fini par avoir à lui seul le sens de] se laisser gagner, se laisser convaincre (persuader), [d'où les deux constructions suivantes] : illud adduci vix possum, ut ea tibi non vera videantur Cic. Fin. 1, 14, je puis à peine me laisser gagner [relativement à ceci, savoir que] à cette idée que tu ne trouves pas juste cette opinion ; adducti judices sunt potuisse reum condemnari Cic. Clu. 104, les juges se sont laissé convaincre que l'accusé avait pu être condamné ; cf. Div. 1, 35 ; Leg. 2, 6 ; Att. 11, 16, 2 ; Curt. 10, 2, 19. ¶ → arch. : impér. adduce Pl. As. 355 ; St. 151 ; Ter. Phorm. 309 ; pf. adduxti Ter. Haut. 819 ; Eun. 794 ; inf. pf. adduxe Pl. Rud. 1047 || inf. prés. pass. adducier Pl. Bacch. 112.