Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aditus

aditus,² 2 ădĭtŭs, ūs, m., action d'approcher, approche 1 urbes uno aditu captæ Cic. Pomp. 21, villes prises du seul fait d'approcher ; hostium aditus urbe prohibere Cic. Phil. 5, 9, défendre la ville contre l'approche des ennemis 2 abord, accès : in id sacrarium non est aditus viris Cic. Verr. 2, 4, 99, les hommes n'ont pas accès dans ce sanctuaire ; litoris Cic. Verr. 2, 5, 85, l'accès du rivage || [en parlant des pers.] : ad aliquem Cic. Pomp. 41 ; Att. 6, 2, 5, etc., accès auprès de qqn ; scilicet aspera mea natura, difficilis aditus Cic. Vat. 8, évidemment j'ai un caractère âpre, un abord difficile 3 entrée [temples, monuments, camp, etc.] : Cic. Verr. 2, 2, 160 ; Arch. 27 ; Scauro 47 ; Phil. 2, 89 ; Cæs. G. 6, 37, 5, etc. 4 [fig.] entrée, accès : ad consulatum Cic. Mur. 17 ; in illum summum ordinem Cic. Sest. 137, l'accès au consulat, dans cet ordre éminent ; misericordiæ Cic. Verr. 2, 5, 21 ; laudis Cic. Pomp. 1 ; honorum Cic. Planc. 59, accès à la pitié, à la gloire, aux magistratures 5 possibilité de qqch. : sermonis aditum habere Cæs. G. 5, 41, 1, avoir possibilité de s'entretenir ; commendationis aditum ad aliquem Cæs. C. 1, 74, 5, avoir des possibilités (moyens) de recommandation auprès de qqn ; si qui mihi erit aditus de tuis fortunis agendi Cic. Fam. 6, 10, 2, si j'ai quelque possibilité de m'employer pour tes biens ; neque aditum neque causam postulandi justam habere Cæs. G. 1, 43, 5, n'avoir aucun titre, aucune raison légitime pour demander.