Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: commodum

commodum,² 2 commŏdum, ī, n. (commodus), 1 commodité : cum erit tuum commodum Cic. Att. 12, 28, 3, quand il te sera commode [à ta commodité]; quod commodo tuo fiat Cic. Fam. 4, 2, 4, fais-le comme cela t'arrangera le mieux ; per commodum Liv. 42, 18, 3 ; ex commodo Sen. Ep. 46, 1, en toute commodité, commodément ; si commodo valetudinis tuæ fieri possit Cic. Fam. 16, 1, 2, si ta santé le permet ; mei commodi causa Cic. Fam. 5, 20, 1, pour ma commodité ; commodo rei publicæ facere aliquid Cic. Fam. 1, 1, 3, faire qqch. sans préjudice pour l'État 2 avantage, profit : dicet pertinere hoc ad commodum senatorium Cic. Verr. 2, 3, 223, il dira que cela touche aux intérêts des sénateurs ; officii rationem, non commodi ducere Cic. Sest. 23, faire état du devoir et non de l'intérêt || commoda pacis Cic. de Or. 2, 335 ; vitæ Cic. Tusc. 1, 87, les avantages de la paix, de la vie ; commoda publica Cic. Verr. 2, 2, 66, avantages dont jouit le public ; de alterius commodis detrahere Cic. Off. 3, 30, empiéter sur les avantages dont jouissent les autres || [en part.] avantages attachés à une fonction, appointements : commoda emeritæ militiæ ad sex milium summam recidit Suet. Cal. 44, il restreignit la pension de retraite des vétérans à six mille sesterces (Aug. 49 ; Galba 12 ; cf. Cic. Fam. 7, 8, 1 ; Sen. 35 ) 3 [rare] objet prêté, prêt : Cic. Verr. 2, 4, 6 ; Isid. Orig. 5, 25, 16.