Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: concedo

concedo concēdō, cessī, cessum, cēdĕre.

I intr., 1 s'en aller, se retirer, s'éloigner : ab eorum oculis aliquo concederes Cic. Cat. 1, 17, tu te serais retiré quelque part loin de leurs regards, cf. Pl. Men. 158 ; Pers. 50 ; Ter. Phorm. 741 ; ex prætorio in tabernaculum suum concessit Liv. 30, 15, 2, il se retira de la tente du général dans la sienne propre ; docere unde fulmen venerit, quo concesserit Cic. Div. 2, 45, montrer d'où vient la foudre, où elle s'en va || part. n. pris substt : post Hasdrubalis exercitum deletum cedendoque in angulum Bruttium cetera Italia concessum Liv. 28, 12, 6, depuis la destruction de l'armée d'Hasdrubal, depuis l'abandon du reste de l'Italie, résultat de la retraite dans un coin du Bruttium || Samnium, quo jam tamquam trans Hiberum agro Pœnis concessum sit Liv. 22, 25, 7, le Samnium, territoire dont on s'est retiré au profit des Carthaginois comme on s'était retiré de celui qui est au-delà de l'Èbre || concedere vita Tac. Ann. 1, 3, quitter la vie, mourir, décéder, ou abst concedere Tac. Ann. 4, 38 ; 13, 30 2 [fig.] venir à : prope in voluntariam deditionem Liv. 28, 7, 9, en venir à une reddition presque volontaire || postquam res publica in paucorum potentium jus atque dicionem concessit Sall. C. 20, 7, depuis que le gouvernement est tombé sous l'autorité et la domination de quelques puissants ; in sententiam alicujus Liv. 32, 23, 12, se ranger à l'avis de qqn ; in partes Tac. H. 2, 1, embrasser un parti ; [pass. imp.] concessumque in condiciones, ut Liv. 2, 33, 1, on adopta des conditions portant que || victi omnes in gentem nomenque imperantium concessere Sall. J. 18, 12, tous les vaincus passèrent dans la nation et prirent le nom de leurs maîtres 3 [avec dat.] se retirer devant, céder la place à, céder à : magnitudini medicinæ doloris magnitudo concedit Cic. Tusc. 4, 63, la force de la douleur cède à la force du remède (Pis. 73 ; Fin. 3, 1 ; Leg. 2, 7 ) ; concedere naturæ Sall. J. 14, 15 ; fato Tac. Ann. 2, 71, céder à la nature, au destin = mourir d'une mort naturelle || déférer à, se ranger à l'avis de, adhérer à : alicujus postulationi Cic. Mur. 47, déférer à la demande de qqn ; non concedo Epicuro Cic. Ac. 2, 101, je ne me range pas à l'avis d'Épicure ; (levitas Asiæ) de qua nos et libenter et facile concedimus Cic. Fl. 37, (la légèreté des Asiatiques) dont nous convenons et volontiers et facilement || le céder à, s'incliner devant : concedere nemini studio Cic. Dej. 28, ne le céder à personne en dévouement ; sese unis Suebis concedere Cæs. G. 4, 7, 5, [ils déclarent] que c'est aux Suèves seuls qu'ils se reconnaissent inférieurs ; magistro de arte concedere Cic. Amer. 118, céder au maître la possession de l'art [littt se retirer de l'art au profit de] (Verr. 2, 2, 108 ; Att. 12, 47, 2 ; Liv. 3, 60, 4, etc.) ; [avec abl.] concedere alicui summo nomine Tac. Ann. 15, 2, céder à qqn le titre souverain || céder à, concéder à, faire une concession à : temere dicto concedi non potes Cic. Amer. 3, il ne peut être fait de concession à une parole téméraire (on ne peut excuser...); poetæ non ignoscit, nobis concedit Cic. de Or. 3, 198, il ne pardonne pas au poète, mais pour nous, il passe condamnation ; alicui gementi Cic. Tusc. 2, 19, excuser les gémissements de qqn ; iis forsitan concedendum sit rem publicam non capessentibus qui... Cic. Off. 1, 71, peut-être faut-il concéder l'abandon de la politique à ceux qui...; tibi concedetur, qui... remisisti ? Cic. Verr. 2, 3, 82, on te pardonnera (on t'excusera), toi qui as fait une remise... ?

II tr., 1 abandonner (aliquid alicui) qqch. à qqn, accorder : alteram partem vici Gallis ad hiemandum concessit Cæs. G. 3, 1, 6, il abandonna une partie du bourg aux Gaulois pour hiverner ; libertatem Cæs. G. 4, 15, 5 ; Cic. Phil. 12, 8 ; victoriam Cic. Phil. 12, 13, accorder la liberté, la victoire ; ea præda militibus concessa Cæs. G. 6, 3, 2, ce butin ayant été laissé aux soldats ; crimen gratiæ Cic. Com. 19, accorder une accusation à la complaisance = se faire accusateur par complaisance || ei bona diripienda concessit Cic. Verr. 2, 1, 38, il lui laissa la faculté de piller des biens 2 [avec inf. ou ut et subj.] mihi concedant homines oportet... non exquirere Cic. Prov. 46, il faut qu'on me concède de ne pas rechercher...; de re publica nisi per concilium loqui non conceditur Cæs. G. 6, 20, 3, on ne permet de parler des affaires publiques que dans une assemblée régulière, cf. Cic. Quinct. 50 ; Or. 152 ; Tusc. 5, 31 ; concessum est = licet Cic. Agr. 2, 54 ; Br. 42 ; Tusc. 2, 55, etc. ; fatis numquam concessa moveri Camarina Virg. En. 3, 700, Camarina à laquelle les destins interdisent de jamais toucher || concedo tibi ut... prætereas Cic. Amer. 54, je te permets de laisser de côté... (Verr. 2, 1, 32 ; 3, 190, etc.) || [abst] : consules neque concedebant neque valde repugnabant Cic. Fam. 1, 2, 2, les consuls ni ne cédaient ni ne faisaient une forte opposition, cf. Cæs. G. 1, 28, 5 ; G. 1, 7, 4 ; Nep. Them. 10, 5 ; te reviset cum Zephyris, si concedes Hor. Ep. 1, 7, 13, il reviendra te voir avec les Zéphyrs, si tu le permets 3 concéder : alicui primas in dicendo partes Cic. Cæcil. 49, reconnaître à qqn le premier rang dans l'éloquence ; Atheniensibus imperii maritimi principatum Nep. Timoth. 2, 2, concéder aux Athéniens la suprématie maritime 4 admettre [une opinion], convenir de : da mihi hoc ; concede, quod facile est Cic. Cæcil. 23, accorde-moi cela ; fais-moi cette concession, qui ne souffre aucune difficulté (Verr. 2, 2, 141 ; 5, 151 ; Div. 2, 107, etc. ) || [avec prop. inf.] : concedes multo hoc esse gravius Cic. Cæcil. 54, tu conviendras que ce cas-ci est beaucoup plus grave (Tusc. 1, 25 ; Verr. 2, 3, 218 ; de Or. 1, 36, etc.) ; hæc conceduntur esse facta Cic. Cæc. 44, l'on reconnaît que tout cela s'est produit 5 renoncer à, faire abandon, sacrifier : dolorem atque inimicitias suas rei publicæ Cic. Prov. 44, faire à l'État le sacrifice de son ressentiment et de ses inimitiés || aliquem alicui, renoncer à punir qqn, lui pardonner pour l'amour de qqn : Marcellum senatui concessisti Cic. Marc. 3, tu as épargné Marcellus par égard pour le sénat (Att. 5, 10, 5 ; Nep. Att. 7, 3 ) ; aliquem alicujus precibus Tac. Ann. 2, 55, accorder aux prières de qqn la grâce d'une personne ; Montanus patri concessus est Tac. Ann. 16, 33, la grâce de Montanus fut accordée à son père 6 pardonner, excuser : omnibus omnia peccata Cic. Verr. 2, 1, 128, pardonner à tous tous les méfaits (Inv. 2, 107 ; Verr. 2, 5, 22, etc.) || peccata liberum parentum misericordiæ Cic. Clu. 195, accorder à la pitié pour les parents le pardon des fautes des enfants = pardonner les fautes des enfants par pitié pour les parents.