Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: concieo

concieo concĭĕō, cĭtum, ēre et, plus ordint, concĭō, īvī, ītum, īre, tr., 1 assembler : ad se multitudinem Liv. 1, 8, 5, réunir autour de soi la multitude ; aliquantum voluntariorum ex agris concivit Liv. 29, 19, 13, il rassembla des campagnes une assez grande quantité de volontaires 2 mettre en mouvement, exciter, soulever : amnis concitus imbribus Ov. M. 3, 79, fleuve au cours précipité par les pluies ; freta concita Virg. En. 3, 129, mer agitée || lancer dans un mouvement rapide : murali concita tormento saxa Virg. En. 12, 921, rochers lancés par une machine de siège [baliste] ; concita nervo sagitta Ov. M. 6, 243, flèche lancée par la corde de l'arc 3 [fig.] mettre en branle, exciter, soulever, ameuter, passionner : uni contionibus data nunc detinenda, nunc concienda plebs Liv. 4, 55, 3, l'un [des tribuns] a la mission tantôt de maîtriser, tantôt de soulever le peuple par ses discours (8, 29, 3 ; 9, 37, 1, etc.) ; Samnium fama erat conciri ad bellum Liv. 8, 17, 2, le bruit courait qu'on poussait le Samnium à la guerre ; adlatum erat Etruriam concitam in arma Liv. 10, 21, 2, la nouvelle était venue que l'Étrurie avait été poussée à prendre les armes (ad arma Liv. 31, 3, 5 ) ; immani concitus ira Virg. En. 9, 694, transporté d'une formidable colère || donner le branle à qqch., provoquer, soulever ; seditionem Liv. 4, 48, 12 ; bellum Liv. 10, 18, 1, soulever une sédition, une guerre ; (simultates) quas sibi ipse cædibus rapinisque conciverat Liv. 1, 60, 2, (haines) qu'il avait soulevées contre lui-même par ses meurtres et ses rapines. → impf. conciebant Pacuv. 141 ; concibant Tac. H. 5, 19 || part. concĭtus, mais concītus Lucr. 2, 267 ; Luc. 5, 597 ; Val. Flacc. 2, 460 ; 5, 576.