Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: concludo

concludo conclūdō, clūsī, clūsum, ĕre (cum et cludo = claudo), tr., 1 enfermer, enclore, fermer : bestias Cic. Fin. 5, 56, enfermer des bêtes ; conclusa aqua Cic. Nat. 2, 20, eau enfermée (stagnante) ; in concluso mari Cæs. G. 3, 9, 7, dans une mer enclose [Méditerranée] || in cellam Ter. Ad. 552 ; in angustum locum Cic. Leg. 1, 17, enfermer dans un réduit, dans un lieu étroit || [au pass.] : in cavea conclusi Pl. Curc. 450, enfermés dans une cage (Ter. Phorm. 744) ; conclusæ follibus auræ Hor. S. 1, 4, 19, air enfermé dans un soufflet 2 [fig.] enfermer, resserrer : omnia fere quæ sunt conclusa nunc artibus, dispersa fuerunt Cic. de Or. 1, 187, presque tout ce qui, réuni en corps, constitue maintenant les différents arts, se trouvait dispersé ; uno volumine vitam excellentium virorum complurium concludere Nep. Epam. 4, 5, enfermer en un seul volume la vie de bon nombre d'hommes éminents ; in formulam sponsionis aliquem Cic. Com. 12, enfermer qqn dans la formule de l'engagement réciproque ; orator concludatur in ea quæ sunt... Cic. de Or. 1, 260, que l'orateur se cantonne dans les sujets qui sont... 3 clore, finir : epistulam Cic. Att. 9, 10, 5 ; crimen Cic. Verr. 2, 3, 63, finir une lettre, l'exposé d'un chef d'accusation ; si casus exitu notabili concluduntur Cic. Fam. 5, 12, 5, si les aventures s'achèvent sur un dénouement remarquable, cf. Verr. 2, 2, 82 ; Clu. 50 ; Att. 13, 42, 1, etc. || conclure, donner une conclusion à : ea concludamus aliquando Cic. Læl. 100, arrivons enfin à la conclusion de ce sujet ; concludere ac perorare Cic. de Or. 2, 80, conclure et faire la péroraison || donner en conclusion : perorationem inflammantem concludere Cic. Or. 122, donner pour finir une péroraison qui enflamme 4 [rhét.] enfermer dans une phrase bien arrondie, [ou] donner une fin harmonieuse à la phrase : sententias Cic. Or. 230, enfermer les pensées dans une forme périodique ; oratio conclusa Cic. Or. 20, style aux phrases bien arrondies ; quæ valde laudantur apud illos, ea fere, quia sunt conclusa, laudantur Cic. Or. 170, les parties qu'on loue chez eux, on les loue en général, parce qu'elles ont un tour périodique || [abst] : hi tres pedes male concludunt Cic. Or. 217, ces trois pieds font une mauvaise fin de période || concludere versum Hor. S. 1, 4, 40, faire un vers régulier || [terminaison d'un mot] verba similiter conclusa Cic. Or. 84, mots de même terminaison 5 [philos.] conclure logiquement, terminer par une conclusion en forme : argumentum Cic. Ac. 2, 44 ; argumentationes Cic. Or. 122, conclure un argument, des argumentations || [avec prop. inf.] : concludebas summum malum esse dolorem Cic. Fin. 2, 63, tu concluais que la douleur est le plus grand mal ; [abst] tirer une conclusion, conclure : Cic. Part. 47 ; Div. 2, 103 ; ex aliqua re Cic. de Or. 2, 177, tirer une conclusion de qqch. || [abl. abs. n.] : perfecto et concluso amicitiis nusquam locum esse Cic. Fin. 2, 85, étant acquis et démontré qu'il n'y a place nulle part pour l'amitié. → part. conclausus Col. Rust. 3, 12, 2.