Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: conjungo

conjungo conjungō, jūnxī, jūnctum, ĕre, tr., 1 lier ensemble, joindre, unir : [constr. avec cum, avec dat., avec inter se] : boves conjungere Cato Agr. 138, atteler des bœufs ; dextras Virg. En. 1, 514, unir les mains (se serrer la main) ; eam epistulam cum hac epistula conjunxi Cic. Fam. 7, 30, 3, j'ai joint cette lettre à la présente ; eas cohortes cum exercitu suo conjunxit Cæs. C. 1, 18, 4, il réunit ces cohortes à son armée ; libido quæ cum probro privato conjungeret imperii dedecus Cic. CM 42, une licence [si détestable] qu'elle unissait au déshonneur personnel le discrédit de la fonction officielle ; aliquem cum deorum laude conjungere Cic. Pis. 20, associer qqn à la glorification des dieux, le glorifier comme les dieux ; aliquid cum aliqua re conjungitur Cic. Clu. 103, qqch. se lie à une chose (a du rapport avec elle) || castra oppido conjuncta Cæs. C. 2, 25, 1, camp adossé à la place forte ; huic navi alteram conjunxit Cæs. C. 3, 39, 2, à ce navire il en réunit un autre : noctem diei conjunxerat Cæs. C. 3, 13, 2, il avait joint la nuit au jour [marché jour et nuit]; alicui conjungi Liv. 42, 47, 3, etc. (se conjungere Curt. 8, 13, 4), se joindre à qqn ; dextræ dextram Ov. M. 8, 421, unir sa main droite à celle d'un autre ; castra ad Corbionem castris sunt conjuncta Liv. 3, 69, 9, ils établirent leur camp près du camp ennemi aux environs de Corbion (4, 32, 6) ; cf. confero 3 || corporis atque animi potestas inter se conjuncta Lucr. 3, 559, les facultés du corps et de l'âme unies entre elles || laudem alicujus ad utilitatem nostræ causæ Quint. 4, 1, 16, faire servir l'éloge de qqn à notre cause || cum in tui familiarissimi judicio tuum crimen conjungeretur Cic. Fam. 5, 17, 2, alors que les griefs articulés contre toi se mêlaient dans le procès de ton intime ami || [abst] : se conjungere, conjungi, se joindre, se réunir, faire corps : ut paulatim sese legiones conjungerent Cæs. G. 2, 26, 1, pour que peu à peu les légions fissent leur concentration (Liv. 33, 3, 10 ; 38, 2, 9) ; ne tantæ nationes conjungantur Cæs. G. 3, 11, 3, pour empêcher que de si puissantes nations se réunissent || [pass.] être formé par liaison, union : exercitus qui conjunctus est ex duobus Cic. Phil. 12, 8, armée qui est formée de deux autres, cf. Fin. 2, 44 || mettre en commun : bellum conjungunt Cic. Pomp. 26, ils font la guerre en commun ; cum amicis injuriam conjungere Cic. Fin. 3, 71, associer des amis à une injustice || maintenir lié, maintenir une continuité dans qqch. : abstinentiam cibi conjunxit Tac. Ann. 6, 26, il s'abstint de toute nourriture, cf. Ann. 4, 57 ; Suet. Cal. 17 || [gramm.] verba conjungere Quint. 8, 3, 36, faire des mots composés || [rhét.] vocales Cic. Or. 150, fondre ensemble deux voyelles en hiatus [= élider] 2 unir par les liens de l'amitié, de la famille, etc. : cognatione cum populo Romano conjunctus Cic. Verr. 2, 4, 72, uni au peuple romain par des liens de parenté ; aliquem alicui Cic. Fam. 15, 11, 2, lier qqn à qqn (créer des liens entre eux) ; aliquem sibi Cæs. C. 3, 21, 4, s'attacher qqn ; homines scelerum fœdere inter se conjuncti Cic. Cat. 1, 33, hommes associés par une alliance de crimes || constituer [par un lien] : necessitudinem cum aliquo Cic. Verr. 2, 4, 145, se lier intimement avec qqn ; societas inter homines natura conjuncta Cic. Off. 3, 53, société établie par la nature entre les hommes || [en part.] unir par le mariage, marier : aliquam matrimonio secum conjungere Curt. 6, 9, 30 (sibi Suet. Nero 28), prendre une femme pour épouse ; Poppææ conjungitur Tac. An. 14, 60, il se marie avec Poppée ; Sabinorum conubia conjungere Cic. de Or. 1, 37, nouer (conclure) des mariages avec les Sabins (Fin. 4, 17).