Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: consto

consto cōnstō, stĭtī, stātūrus, āre, intr., 1 se tenir arrêté : constant, conserunt sermones inter sese Pl. Curc. 290, ils restent arrêtés, ils causent ; in fossis sicubi aqua constat Cato Agr. 155, si l'eau séjourne quelque part dans les fossés 2 se tenir par la réunion des éléments constitutifs, se maintenir, être constitué, exister, subsister [dans Lucrèce souvent voisin de esse : Lucr. 1, 510 ; 1, 582, etc.] ; antiquissimi fere sunt, quorum quidem scripta constent Cic. de Or. 2, 93, presque les plus anciens, du moins de ceux dont nous avons les écrits ; si ipsa mens constare potest vacans corpore Cic. Nat. 1, 25, si l'intelligence par elle-même peut exister sans le corps (1, 92) ; adeo ut paucis mutatis centurionibus idem ordines manipulique constarent Cæs. C. 2, 28, 1, au point que, quelques centurions seulement étant changés, centuries et manipules restaient les mêmes ; uti numerus legionum constare videretur Cæs. G. 7, 35, 3, pour que le nombre des légions parût n'avoir pas changé ; litteræ constabant Cic. Verr. 2, 2, 187, les lettres (caractères) étaient en parfait état, v. litura || [avec abl.] être constitué par (avec) : ceterarum rerum studia, et doctrina et præceptis et arte constare Cic. Arch. 18, [nous savons] que toutes les autres études supposent un enseignement, des leçons, un art (Inv. 1, 70 ; Nep. Att. 13, 2 ) ; nonne fatendumst corporea natura animum constare animamque ? Lucr. 3, 167, ne doit-on pas reconnaître que l'esprit et l'âme sont d'une nature matérielle ? || [avec ex] résulter de, être composé de : homo constat ex anima et corpore caduco et infirmo Cic. Nat. 1, 98, l'homme est composé d'une âme et d'un corps faible et débile ; temperantia constat ex prætermittendis voluptatibus corporis Cic. Nat. 3, 38, la tempérance consiste à laisser de côté les plaisirs du corps ; virtus quæ constat ex hominibus tuendis Cic. Off. 1, 157, la vertu qui repose sur la protection de nos semblables || [avec in abl.] : monuit ejus diei victoriam in earum cohortium virtute constare Cæs. C. 3, 89, 4, il fit observer que la victoire de cette journée reposait sur le courage de ces cohortes (dépendait de) ; suum periculum in aliena vident salute constare Cæs. G. 7, 84, 4, ils voient que pour eux le danger est lié au salut des autres [ils échapperont au danger si leurs camarades sont sauvés]; cf. penes eos summam victoriæ constare intellegebant Cæs. G. 7, 21, 3, ils comprenaient que l'ensemble de la victoire reposait entre leurs mains || [avec de] Lucr. 4, 1229 ; Apul. Mund. 20, etc. || [avec abl. ou gén. de prix] être (se tenir) à tel prix, coûter : si sestertium sex milibus quingentis tibi constarent ea quæ... Cic. Verr. 2, 4, 28, si tu avais payé six mille cinq cents sesterces ce que... ; parvo Sen. Ben. 6, 38, 1, coûter peu ; virorum fortium morte victoria constat Cæs. G. 7, 19, 4, la victoire se paie par la mort d'hommes vaillants ; dimidio minoris Cic. Att. 13, 29, 2, coûter moitié moins ; pluris Sen. Nat. 1, 17, 8, coûter plus ; v. care (-ius et -issime) ; gratis, viliter (-ius, -issime) 3 se tenir solidement, se maintenir fermement dans ses éléments constitutifs, être d'aplomb (en équilibre) : priusquam totis viribus fulta constaret hostium acies Liv. 3, 60, 9, sans attendre que l'armée ennemie fût en bon ordre de bataille avec toutes ses forces ; pugna illis constare non potuit Liv. 1, 30, 10, pour eux le combat ne put se continuer en bon ordre || in ebrietate lingua non constat Sen. Ep. 83, 27, dans l'ivresse la parole n'est pas assurée ; ut non color, non vultus ei constaret Liv. 39, 34, 7, au point qu'il changea de couleur et de visage ; Vitruvio nec sana constare mens nec... Liv. 8, 19, 6, Vitruvius d'une part ne gardait pas de sang-froid... || mente vix constare Cic. Tusc. 4, 39, à peine garder l'équilibre de sa raison ; ne auribus quidem atque oculis satis constare poterant Liv. 5, 42, 3, ils ne pouvaient même plus disposer vraiment de leurs oreilles et de leurs yeux || auri ratio constat Cic. Fl. 69, le compte de l'or est juste (Font. 3 ) ; deparcos esse quibus ratio impensarum constaret Suet. Nero 30, [il jugeait] crasseux ceux qui tenaient un compte exact de leurs dépenses || [fig.] mihi et temptandi aliquid et quiescendi illo auctore ratio constabit Plin. Min. Ep. 1, 5, 16, je trouverai dans ses conseils les raisons justificatrices, soit de tenter qqch., soit de me tenir tranquille ; mihi confido in hoc genere materiæ lætioris stili constare rationem Plin. Min. Ep. 3, 18, 10, je suis convaincu que dans un sujet de ce genre un style fleuri est bien justifié 4 être d'accord avec, s'accorder avec : [avec dat.] qui se et sibi et rei judicatæ constitisse dicit Cic. Clu. 106, celui qui déclare avoir été d'accord et avec lui-même et avec son premier jugement ; si humanitati tuæ constare voles Cic. Att. 1, 11, 1, si tu veux ne pas déroger à ton affabilité habituelle ; si tibi constare vis Cic. Tusc. 1, 9, si tu veux être constant (conséquent) avec toi-même ; [avec cum] considerabit, constetne oratio aut cum re aut ipsa secum Cic. Inv. 2, 45, il examinera, si le discours ou bien répond au sujet ou bien est conséquent (Fl. 5) || [abst] : video constare adhuc omnia Cic. Mil. 52, je vois que jusqu'ici tout se tient (s'accorde) ; nec animum ejus regis constare satis visum Liv. 44, 20, 7, [ils déclarèrent] que les dispositions de ce roi ne leur avaient pas paru bien constantes 5 emploi impers. cōnstat : [avec prop. inf.] c'est un fait établi (reconnu, constant) que ; alicui, pour qqn ; inter omnes, pour tout le monde (tout le monde reconnaît que) : cum cædem in Appia factam esse constaret Cic. Mil. 14, comme il était bien reconnu que le crime avait été commis sur la voie Appienne ; ubi Cæsarem primum esse bellum gesturum constabat Cæs. G. 3, 9, 9, où il était sûr que César entamerait les hostilités ; omnibus constabat hiemari in Gallia oportere Cæs. G. 4, 29, 4, il était évident pour tous qu'il fallait hiverner en Gaule ; ut inter homines peritos constare video Cic. de Or. 1, 104, comme je vois que tous les gens compétents le reconnaissent (de Or. 3, 3) ; constitit fere inter omnes... oportere Cic. Fin. 5, 17, presque tout le monde est d'accord qu'il faut... || [avec interr. ind.] : alicui constat quid agat Cic. Tusc. 4, 35 ; Cæs. G. 3, 14, 3, qqn voit nettement ce qu'il doit faire ; neque satis constabat animis, tam audax iter consulis laudarent vituperarentne Liv. 27, 44, 1, (il n'était pas bien net pour les esprits si...) on ne voyait pas nettement s'il fallait approuver ou blâmer la marche si audacieuse du consul ; non satis mihi constiterat (-ne... an...) Cic. Fam. 13, 1, 1, je ne vois pas clairement si... ou si... ; nec satis certum constare apud animos poterat utrum... an... Liv. 30, 28, 1, et il ne pouvait pas être établi comme une chose bien certaine dans les esprits si... ou si... (on ne voyait pas de façon précise...).