Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: de

de dē, prép. gouvernant l'abl., marque séparation, éloignement d'un objet avec lequel il y avait contact, union, association (ex = de l'intérieur de).

I [sens local] de 1 avec les verbes marquant éloignement, départ, etc., en part. les composés de de et de ex, v. chacun d'eux : ex. detrahere de, enlever de ; decedere de, s'éloigner de ; de muro se dejicere, se jeter du haut d'un mur ; de sella exsilire, sauter de son siège ; effugere de manibus, échapper aux mains de qqn ; exire de, sortir de ; de complexu alicujus aliquem avellere Cic. Font. 17, arracher qqn aux bras de qqn || avec les verbes capere, sumere, petere, haurire, emere, mercari, quærere, audire, discere, etc. 2 [point d'où se détache, où se rattache qqn ou qqch.] : caupo de via Latina Cic. Clu. 163, un cabaretier de la voie Latine ; aliquis de circo Maximo Cic. Mil. 65, un individu du cirque Maxime, cf. Or. 47 ; de Or. 2, 28 ; Suet. Aug. 98 ; Juv. 14, 134 || nova de gravido palmite gemma tumet Ov. F. 1, 152, le bourgeon nouveau s'enfle sur le sarment gonflé ; pendere de Ov. F. 2, 760, être suspendu à 3 [point d'où part une action] : hæc agebantur de sella ac de loco superiore Cic. Verr. 2, 4, 85, cela se faisait du haut de la chaise curule, d'un endroit dominant la foule, cf. 1, 14 ; 2, 94 ; 5, 16 || nihil ex occulto, nihil de insidiis agere Cic. Off. 1, 109, ne rien faire sournoisement, par surprise ; de scripto sententiam dicere Cic. Sest. 129, donner son avis en en faisant lecture ; de tergo Pl. As. 276, par derrière ; de plano Dig. 27, 1, 13, 10, etc., de plain-pied, sans siéger sur le tribunal.

II [sens temporel] 1 en prenant sur, en détachant de, [donc] = au cours de : de tertia vigilia Cæs. G. 1, 12, 2, au cours de la 3e veille ; de nocte venire Cic. Att. 4, 3, 4, venir de nuit, cf. Mur. 22 ; 69 ; Hor. Ep. 1, 2, 32 ; multa de nocte Cic. Sest. 75, la nuit étant encore profonde ; de media nocte Cæs. G. 7, 88, 7, au milieu de la nuit ; de die Pl. As. 825 ; Liv. 23, 8, 6, de jour ; de mense Decembri Cic. Q. 2, 1, 3, au courant du mois de décembre 2 immédiatement après : non bonus somnus de prandio Pl. Most. 682, il n'y a pas de bon sommeil en sortant de table ; cf. Trin. 215 ; Cic. Att. 12, 3, 1 ; diem de die Liv. 5, 48, 7, etc., un jour après un autre, de jour en jour.

III [rapports divers] 1 en détachant d'un tout [sens partitif] : accusator de plebe Cic. Br. 131, accusateur pris dans la plèbe, venant de la plèbe (Arch. 25, etc. ) ; aliquis de nostris hominibus Cic. Fl. 9, qqn de nos compatriotes (Att. 8, 1, 2 ; Mil. 65 ; Amer. 99 ; Lig. 37 ; Fam. 16, 1, 3 ) || partem aliquam de istius impudentia reticere Cic. Verr. 2, 1, 32, taire qqch. de son impudence ; si quæ sunt de eodem genere Cic. Tusc. 4, 16, les choses qui sont du même genre 2 en tirant de, en prenant sur : de eodem oleo et opera exaravi aliquid ad te Cic. Att. 13, 38, 1, en prenant sur la même huile et sur le même entrain = j'ai profité de mon huile et de mon entrain pour te tracer (écrire) qqch. ; de suis pecuniis templum ornare Cic. Verr. 2, 4, 71, orner un temple de ses deniers (Fin. 5, 42 ; Q. 1, 3, 7 ) || de suo (de meo, de vestro), etc. Cic. Att. 16, 16 a, 5 ; Fam. 4, 3, 1 ; Liv. 6, 15, 10, de ses fonds, à ses frais, du sien, etc. ; de publico Cic. Verr. 2, 3, 105, aux frais de l'État 3 d'après, par suite de, ensuite de : gravi de causa Cic. Att. 7, 7, 3, d'après un motif grave, pour une raison grave (de Or. 1, 186 ; Att. 11, 3, 1 ) || lassus de via Pl. Ps. 661 ; de via fessus Cic. Ac. 1, 1, fatigué de la route, du voyage ; de labore pectus (cor) tundit Pl. Cas. 415, d'anxiété mon cœur me rompt la poitrine, cf. Ov. Tr. 3, 3, 82 ; M. 10, 49 ; humus de corpore fervet Ov. M. 7, 560, la terre par l'effet du corps bouillonne || de mea sententia Pl. Bacch. 1038, d'après mon avis, cf. Cic. Cæl. 68 ; Verr. 2, 5, 52, etc. ; de mea voluntate Cic. Att. 4, 2, 4, sur mon consentement ; de exemplo meo Pl. Most. 772, d'après mon exemple 4 origine, matière : de templo carcerem fieri Cic. Phil. 5, 18, une prison venir d'un temple, un temple devenir prison ; captivum de rege facere Just. 7, 2, 11, faire un captif d'un roi ; fies de rhetore consul Juv. 7, 197, d'orateur tu deviendras consul || templum de marmore Virg. G. 3, 13, un temple de marbre (Ov. M. 14, 313 ; Tib. 2, 1, 59 ; sucus de quinquefolio Plin. 26, 23) 5 en ce qui concerne, relativement à, au sujet de : de numero dierum fidem servare Cæs. G. 6, 36, 1, tenir parole relativement au nombre de jours ; de benivolentia autem, quam... Cic. Off. 1, 47, en ce qui concerne la bienveillance, que... (Off. 1, 82 ; 3, 110, etc. ; Att. 9, 12, 2 ; Fam. 3, 12, 2, etc. ) ; de Samnitibus triumphare Cic. CM 55, remporter les honneurs du triomphe relativement aux Samnites (pour avoir vaincu les Samnites) || au sujet de, sur [pour marquer l'objet d'une discussion, d'une étude, d'une méditation, etc.] : de contemnenda gloria libellos scribere Cic. Arch. 26, écrire des opuscules sur le mépris de la gloire ; quæ de nihil sentiendo dicta sunt Cic. Tusc. 1, 102, ce qui a été dit sur l'absence de sentiment 6 [avec des adj. n. pour former des expressions adverbiales] : de integro Cic. Verr. 2, 2, 139, de nouveau, sur nouveaux frais (Fam. 12, 30, 2, etc. ) ; de improviso Cic. Amer. 151, etc., Cæs. G. 2, 3, 1, etc., à l'improviste 7 [décad., après compar.] : plus de triginta pedibus Grom. 11, 19, plus de trente pieds 8 pour de joint à des adv., v. deforis, deintus, delonge, demagis. → en composition, de marque : a) un mouvement de séparation, d'éloignement : decedo, deduco, etc., ou de haut en bas : decido, dejicio ; b) le manque ou la cessation : demens, despero, etc. ; c) l'achèvement, la plénitude : defungor, depugno, ou l'intensité : demiror || placé souvent entre l'adj. et le subst., gravi de causa ; après le relatif : illud quo de agitur Cic. de Or. 1, 209 ; Inv. 1, 41 ; 104, etc. ; qua de Cic. Inv. 2, 70 ; etc.