Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: defendo

defendo dēfendō, fendī, fēnsum, ĕre, [d'un verbe *fendo, cf. offendo], tr., 1 écarter, éloigner, repousser, tenir loin : hostes Enn. d. Non. 277, 27, repousser les ennemis ; nimios solis ardores Cic. CM 53, repousser (se défendre contre) les feux trop ardents du soleil ; bellum non inferre, sed defendere Cæs. G. 1, 44, 6, non pas apporter la guerre, mais la repousser (2, 29, 5 ; 6, 23, 4 ); crimen Cic. Verr. 2, 3, 212, repousser un chef d'accusation, faire tomber une accusation ; injuriam Cic. Off. 3, 74, repousser une injustice ; pericula civium Cic. Mur. 5, préserver ses concitoyens contre les dangers ; res quibus ignis jactus et lapides defendi possunt Cæs. C. 2, 2, 4, moyens de préservation contre les jets de flamme et les pierres ; cum vi vis illata defenditur Cic. Mil. 9, quand on repousse par la force un attentat de la force || [poét.] aliquid alicui, repousser qqch. en faveur de qqn = préserver qqn de qqch. : solstitium pecori Virg. B. 7, 47, préserver un troupeau des feux du solstice, cf. Hor. O. 1, 17, 3 || aliquem ab aliqua re, écarter qqn de qqch. : Quadr. Ann. 85 d. Gell. 9, 1, 1 ; cf. Ov. Rem. 625 || [abst] faire opposition, mettre obstacle : Tac. Ann. 15, 38 ; Suet. Nero 43 2 défendre, protéger, aliquem, qqn : Cæs. G. 1, 35, 4 ; 2, 10, 4 ; etc. ; castra Cæs. G. 3, 3, 4, défendre un camp ; oppidum Cæs. G. 3, 16, 3, une ville ; de ambitu aliquem Cic. Sulla 6, défendre qqn contre une accusation de brigue ; causam Cic. Clu. 74, etc., défendre une cause || ab aliquo (ab aliqua re) aliquem Cæs. G. 1, 11, 2 ; 2, 31, 5 ; 5, 20, 3, etc. défendre qqn contre qqn (qqch.) ; ab incendio, ab ariete Cæs. G. 7, 23, 5, défendre contre l'incendie, contre le bélier (préserver de...), cf. C. 1, 25, 10 ; 3, 63, 7 ; aliquem contra aliquem Cic. Phil. 5, 4 ; Fam. 11, 27, 7, etc., défendre qqn contre qqn || [abst] opposer une défense, une résistance : Cæs. G. 2, 33, 6 ; 2, 12, 3, etc. || présenter une défense : Cic. Læl. 96, etc. 3 soutenir [un rang, un rôle, etc.] : Cic. Quinct. 43 ; Prov. 20 ; Hor. S. 1, 10, 12 ; P. 193 4 [en part.] soutenir par la parole : nullam umquam rem defendit quam non probarit Cic. de Or. 2, 161, il n'a jamais rien soutenu sans preuve à l'appui ; ex contraria parte jus civile defendere Cic. Br. 145, plaider le droit civil d'un point de vue opposé || [avec prop. inf.] soutenir que, affirmer pour sa défense que : id aliorum exemplo se fecisse defendat ? Cic. Verr. 2, 3, 211, il alléguerait pour sa défense qu'il l'a fait sur l'exemple d'autrui ? verissime defenditur numquam æquitatem ab utilitate posse sejungi Cic. Fin. 3, 71, on soutient fort justement que jamais la justice ne peut se séparer de l'intérêt || [constr. pers.] vi quadam reus id quod fecerit fecisse defenditur Cic. Inv. 2, 98, on allègue, comme moyen de défense, que l'accusé a été contraint par la force à faire ce qu'il a fait || [avec interr. ind.] : cur non cadant in sapientem (turpitudines), non est facile defendere Cic. Fin. 2, 117, il n'est pas facile de montrer pourquoi les actions honteuses ne sont pas le fait du sage 5 [droit] poursuivre en justice : mortem alicujus Dig. poursuivre en justice la mort de qqn || élever une réclamation sur qqch., revendiquer qqch. : possessionem Dig., revendiquer la propriété d'une chose. → inf. pass. defendier Virg. En. 8, 493 ; Juv. 15, 157.