Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: defero

defero dēfĕrō, dētŭlī, dēlātum, dēferre, tr., 1 porter d'un lieu élevé dans un autre plus bas : ex Helicone coronam Lucr. 1, 119, apporter une couronne de l'Hélicon ; Rhodanus amnis segnem deferens Ararim Plin. 3, 33, le Rhône qui emporte [vers la mer] la Saône paresseuse ; aliquid ad forum deferre Cic. de Or. 3, 227, emporter qqch. au forum, cf. descendo 1 fin ; ædes suas detulit sub Veliam Cic. Rep. 2, 53, il reporta sa maison dans le bas au pied de Vélie ; in profluentem deferri Cic. Inv. 2, 149, être précipité dans un cours d'eau ; in præceps deferri Liv. 5, 47, 5, être précipité dans l'abîme ; [fig.] negotium sibi in sinum delatum esse dicebat Cic. Verr. 2, 1, 131, il disait que c'était une bonne affaire qui lui tombait dans les bras || emporter d'un endroit à un autre : in prætorium aliquid Cic. Verr. 2, 4, 65, emporter un objet au palais du préteur ; huc omnia deferebantur Cic. Verr. 2, 4, 23, c'est là qu'on emportait tout ; [pass. réfléchi] Germani ad castra Romanorum delati Cæs. G. 6, 42, 3, les Germains s'étant portés contre le camp romain ; litteras ad aliquem Cæs. G. 5, 45, 3 ; mandata ad aliquem Cæs. C. 1, 9, 1, porter une lettre, un message à qqn || aliquid ad ærarium, in ærarium, porter qqch. au trésor public : [la liste des juges] Cic. Phil. 5, 15, [un sénatus-consulte aux archives] Liv. 39, 4, 8 ; [d'où] deferre rationes Cic. Fam. 5, 20, 2, déposer ses comptes au trésor ; in beneficiis ad ærarium delatus est Cic. Arch. 11, son nom fut transmis au trésor public au titre des gratifications, cf. Fam. 5, 20, 7 ; mille quingentum æris in censum Gell. 16, 10, 10, déclarer au censeur une fortune de quinze cents as || emporter dans un endroit, jeter qq. part : Demetriadem, si forte eo deferret fuga regem, trajecit Liv. 36, 20, 6, il passa à Démétriade, dans l'hypothèse que la fuite pourrait y jeter le roi ; rumor est Asinium delatum esse vivum in manus militum Cic. Att. 12, 2, 1, le bruit court qu'Asinius est tombé vivant aux mains des soldats ; [surtout en t. de marine] écarter de sa route, pousser, jeter qq. part : quem cum ex alto ignotas ad terras tempestas et in desertum litus detulisset Cic. Rep. 1, 29, comme la tempête l'avait poussé de la haute mer vers des terres inconnues et jeté sur un rivage désert ; duæ naves paulo infra delatæ sunt Cæs. G. 4, 36, 4, deux navires furent entraînés un peu plus bas (C. 3, 30, 1 ; 3, 14, 2) ; longius delatus æstu Cæs. G. 5, 8, 2, emporté plus loin par la marée || porter au marché, exposer en vente, vendre : Col. Rust. 10, 315 ; Petr. 12, 2 ; Sen. Ep. 42, 8 2 [fig.] présenter, déférer, accorder, aliquid ad aliquem : omnium consensu ad eum defertur imperium Cæs. G. 7, 4, 6, du consentement unanime on lui remet le commandement en chef, cf. 6, 2, 1 ; Cic. Leg. 3, 4 ; Lig. 3 ; ad hunc summam totius belli deferri Cæs. G. 2, 4, 7, [il apprenait] qu'on confiait à celui-ci la direction générale de toute la guerre ; ad aliquem causam Cic. Br. 86, porter une cause à qqn || aliquid alicui : palmam Crasso Cic. de Or. 2, 227, décerner la palme à Crassus ; sibi a Cæsare regnum deferri Cæs. G. 5, 6, 2, [il disait] que César lui donnait le trône ; jusjurandum deferre Quint. 5, 6, 6, déférer le serment 3 porter à la connaissance, annoncer, révéler : nostra consilia ad adversarios Cic. Clu. 143, révéler nos projets aux adversaires (Mil. 26 ; Cat. 3, 7, etc. ) || [avec prop. inf.] rapporter à qqn que : Cic. Att. 11, 7, 5 || rendre compte, soumettre : rem ad populum Cic. Off. 3, 112, soumettre une affaire au peuple ; rem ad consilium Cæs. G. 5, 28, 2, soumettre une affaire au conseil de guerre ; querimonias ad aliquem Cic. Cæcil. 67, portes ses plaintes devant qqn, à qqn, cf. Liv. 29, 17, 8 ; aliquid apud Quirites de aliquo Cic. Agr. 3, 1, porter sur qqn des accusations auprès des citoyens 4 [en part.] dénoncer, porter plainte en justice : nomen alicujus Cic. Cæl. 56, porter plainte contre qqn, accuser qqn ; servi cujusdam nomen defertur Cic. Verr. 2, 4, 100, on porte plainte contre un esclave ; nomen alicui Cic. Pis. 82, accuser qqn ; nomina filiorum de parricidio delata sunt Cic. Amer. 64, les noms des fils furent déférés en justice sous l'inculpation de parricide, cf. Cæl. 76 || [plus tard] : aliquem deferre Tac. Ann. 4, 42 ; etc., dénoncer, accuser qqn ; [avec gén. du crime] : deferri impietatis in principem Tac. Ann. 6, 47, être déféré pour impiété envers le prince, cf. 14, 48 ; Quint. 11, 1, 79 ; [pass. pers. avec inf.] : Drusus defertur moliri res novas Tac. Ann. 2, 27, Drusus est dénoncé comme tramant une révolution, cf. 3, 22. → arch. detolerit = detulerit CIL 1, 583, 6.