Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: devoro

devoro,¹ 1 dēvŏrō, āvī, ātum, āre, tr., 1 avaler, engloutir [des aliments] : Cic. Nat. 2, 135 ; Cato Agr. 71 ; Plin. 8, 29 2 dévorer, absorber [au fig.] : prædam Cic. Verr. 2, 1, 135, dévorer une proie ; pecuniam publicam Cic. Verr. 2, 3, 177, dévorer l'argent de l'État ; aliquid oculis Just. 21, 5, 6, dévouer qqch. des yeux ; cf. Mart. 1, 96, 12 || lacrimas Ov. M. 13, 540, dévorer ses larmes || verba Quint. 11, 3, 33, manger ses mots dans la prononciation || libros Cic. Att. 7, 3, 2, dévorer (lire avidement) des livres 3 [fig.] avaler sans goûter, engloutir : paucorum dierum molestiam Cic. Phil. 6, 17, avaler l'ennui de quelques jours d'attente, cf. Br. 236 || vox devoratur Plin. 11, 270, la voix se perd ; ejus oratio a multitudine devorabatur Cic. Br. 283, son éloquence était perdue pour la foule, n'était pas appréciée de la foule || devoravi nomen Pl. Trin. 908, j'ai avalé le nom (je l'ai oublié) || [fig.] devorari aliqua re Plin. 34, 40, être éclipsé par qqch.