Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: adversus

adversus adversus (advor-), a, um

I part. de adverto.

II adj. [-sior Plin. 32, 35 ; -sissimus Cæs. C. 3, 107, 1 ; Cæs. d. Cic. Att. 10, 8 b, 1] 1 qui est en face, à l'opposite, devant : vides eos qui incolunt terram partim adversos stare vobis Cic. Rep. 6, 20, tu vois que ceux qui habitent sur terre se tiennent en partie à l'opposite de vous [sont antipodes] ; adversis hostibus occurrebant Cæs. G. 2, 24, 1, ils se rencontraient face à face avec les ennemis ; naves nostris adversæ constiterunt Cæs. G. 3, 14, 2, les navires s'arrêtèrent en face des nôtres ; adverso corpore Cic. Verr. 2, 5, 3, [blessures reçues] sur le devant du corps, par devant ; adversum monumentum Cic. Domo 146, le devant du monument ; adversa basis Cic. Tusc. 5, 66, face d'un piédestal ; collis adversus huic Cæs. G. 2, 18, 2, une colline située en face de celle-ci ; advorso colle, en gravissant la pente de la colline [qui fait face à ceux qui grimpent], cf. Cæs. G. 2, 19, 8 ; Sall. J. 52, 3 ; Liv. 2, 51, 7 ; adverso flumine Cæs. G. 7, 60, 3, en remontant le fleuve [en marchant dans le sens contraire du courant] || [expr. adverbiale] a) ex adverso, en face, à l'opposé : Liv. 22, 4, 4 ; urbi Liv. 45, 10, 4, en face de la ville ; veniens hostis Liv. 28, 14, 19, l'ennemi arrivant de face ; [au fig.] du côté opposé, chez la partie adverse : Quint. 4, 2, 22 ; 6, 4, 14 ; b) in adversum, contre la partie opposée, dans le sens contraire : nitens Virg. En. 8, 237, poussant dans le sens opposé ; subiere Liv. 1, 12, 1, ils se mirent à gravir la pente opposée [à eux] 2 [avec idée d'obstacle, d'hostilité] : adversa acclamatio populi Cic. de Or. 2, 339, les cris hostiles de la foule à l'adresse de qqn ; Marcellus adverso rumore esse Liv. 27, 20, 10, Marcellus avait contre lui l'opinion publique ; alicui Cic. Mil. 3, hostile à qqn, adversaire de qqn, cf. Liv. 30, 42, 12, etc.; alicui rei, hostile à qqch., adversaire de qqch. : Sall. J. 66, 2 [gén. J. 43, 1]; Tac. H. 5, 13 ; Ann. 15, 63 ; 15, 50 ; adversa patrum voluntate Liv. 1, 46, 2, contre la volonté des patriciens (malgré les...) || per adversos fluctus Liv. 30, 24, 8, en allant (en luttant) contre les vagues ; sævo vento, non adverso Cic. Att. 5, 12, 1, le vent étant violent, sans être contraire || [n. sing. pris substt] : ventus adversum tenet Athenis proficiscentibus Nep. Milt. 1, 5, le vent [venant du nord] (souffle à l'encontre de) est contraire à ceux qui partent d'Athènes 3 contraire, fâcheux, malheureux ; res adversæ, les événements contraires, le malheur ; adversa fortuna, la fortune contraire (adverse), le malheur ; adversum prœlium, combat malheureux ; adversa navigatio Tac. Ann. 2, 53, navigation (traversée) difficile ; quæ nobis aut prospera aut adversa eveniunt Cic. Off. 1, 30, ce qui nous arrive ou d'heureux ou de malheureux ; nihil adversi Cic. Tusc. 1, 84 ; aliquid adversi Cic. Tusc. 3, 32, rien de malheureux, qqch. de malheureux ; adversa, les choses malheureuses, le malheur : Fin. 1, 57 ; adversa alicujus, les malheurs, les disgrâces de qqn : Ter. Hec. 388 ; Plin. 8, 90 ; Tac. Ann. 14, 38 ; H. 4, 52, etc. 4 [en logique] contraire, opposé [pour le sens] : Cic. Top. 47 ; 48 ; referunt adversa contrariis Cic. Or. 65, ils rapprochent des termes de sens opposé.