Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: diffundo

diffundo diffundō, fūdī, fūsum, ĕre (dis et fundo), tr., 1 étendre en versant, répandre : glacies liquefacta se diffundit Cic. Nat. 2, 26, la glace fondue devient fluide ; sanguis per venas in omne corpus diffunditur Cic. Nat. 2, 138, le sang se répand par les veines dans tout le corps ; vinum de doliis Col. Rust. 12, 28, 3, transvaser du vin, cf. Cato Agr. 105, 2 || répandre, étendre : luce diffusa toto cælo Cic. Nat. 2, 95, la lumière étant répandue sur toute l'étendue du ciel ; ab ejus summo sicut palmæ ramique diffunduntur Cæs. G. 6, 26, 2, du sommet de cette corne se déploient comme des empaumures et des rameaux ; platanus diffusa patulis ramis Cic. de Or. 1, 28, platane qui se déploie avec ses branches en éventail (étalées) ; dederat comam diffundere ventis Virg. En. 1, 319, elle avait laissé les vents éparpiller sa chevelure ; via latissimis pratis diffunditur et patescit Plin. Min. Ep. 2, 17, 3, le chemin se déploie et s'étale dans de larges prairies ; [poét.] Claudia a quo diffunditur gens per Latium Virg. En. 7, 708, [Clausus] à partir duquel la famille Claudia étend ses branches dans le Latium || disperser, dissiper [douleur, colère] : Ov. H. 8, 61 ; M. 9, 143 2 [fig.] étendre, porter au loin : di vim suam longe lateque diffundunt Cic. Div. 1, 79, les dieux étendent au loin leur puissance ; error longe lateque diffusus Cic. Fin. 2, 115, erreur répandue au loin (Leg. 1, 34 ; Balbo 13 ; Sest. 97) ; bella et paces longum in ævum Hor. Ep. 1, 3, 8, porter jusqu'à la lointaine postérité le récit des guerres et des traités 3 [fig.] dilater, épanouir : diffudere animos munere Bacchi Ov. M. 4, 766, ils dilatèrent leurs cœurs grâce aux dons de Bacchus, cf. M. 14, 272 ; P. 4, 4, 9 ; diffusus nectare M. 3, 318, épanoui par le nectar ; diffundi, contrahi Cic. Læl. 48, s'épanouir, se resserrer (se contracter).