Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: ego

ego ĕgŏ et ĕgō, mĕī, mĭhĭ et mĭhī, mē, mē, m., f. (ἐγώ), moi, je : consul ego quæsivi Cic. Rep. 3, 28, pendant mon consulat j'ai fait une enquête ; ego legem recitare Cic. Verr. 2, 4, 49, moi de lire la loi ; ego et tu præsumus... Cic. de Or. 1, 39, toi et moi, nous présidons... ; ego et frater meus amamus... Cic. Phil. 13, 18, mon frère et moi, nous aimons...; egone ? Cic. Nat. 3, 8, moi ? || [pour insister] egomet, mihimet, memet (abl.), moi-même : Cic. Inv. 1, 52 ; Quinct. 34 ; de Or. 3, 74 ; mihipte Cato Inc. lib. fr. 29 ; Fest. 154, 11 ; mepte (acc.) Pl. Men. 1059 || me consule Cic. Agr. 2, 55, sous mon consulat || mihi s'emploie qqf. de façon explétive [datif éthique] : sit mihi tinctus litteris Cic. de Or. 2, 85, qu'il nous ait quelque teinture des lettres, cf. Verr. 2, 1, 156 ; 2, 26 ; Mur. 13 ; Virg. G. 1, 45. → arch. mis = mei Prisc. Gramm. 13, 4 ; dat. mi Cic. Att. 1, 8, 3, etc. || arch. acc. mehe Quint. 1, 5, 21 ; mēd Pl. Amph. 434, etc. || abl. mēd Pl. Amph. 663, etc.