Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aequus

aequus æquus, a, um, égal 1 plat, uni, plan : locus Cæs. G. 7, 28, 2, endroit uni, plaine ; dorsum jugi prope æquum Cæs. G. 7, 44, 3, [on savait] que la croupe de la montagne était presque unie ; æquiore loco Cæs. G. 7, 51, 1, sur un terrain plus plat ; loqui ex inferiore loco, ex superiore, ex æquo Cic. de Or. 3, 23, parler d'un lieu plus bas [= devant les tribunaux, les juges siégeant plus haut que l'avocat], d'un lieu plus élevé [= devant le peuple, l'orateur étant à la tribune aux harangues qui dominait la foule], de plain-pied [= devant le sénat, parce qu'on parlait de sa place] || [n. pris substt] in æquum descendere Liv. 22, 14, 11, etc., descendre dans la plaine ; in æquo campi Liv. 5, 38, 4, en plaine || [au fig.] in æquum descendere Sen. Ben. 2, 13, 2 ; deducere Sen. Nat. 4, 13, 4, descendre, ramener au niveau de qqn 2 facile, favorable, avantageux : locus ad dimicandum Cæs. C. 3, 73, 5, emplacement favorable pour le combat ; non æquum locum videbat suis Nep. Milt. 5, 4, il voyait que l'endroit n'était pas favorable à ses troupes ; et loco et tempore æquo Cæs. C. 1, 85, 2, avec l'avantage à la fois du lieu et des circonstances ; locus æquus agendis vineis Liv. 21, 7, 6, lieu propice à la manœuvre des mantelets (à pousser les)... 3 [fig.] favorable, bien disposé, bienveillant : mentibus æquis Virg. En. 9, 234, avec des dispositions favorables ; meis æquissimis utuntur auribus Cic. Fam. 7, 33, 2, ils ont en moi le plus bienveillant auditeur ; æquis auribus audire Liv. 2, 61, 9 ; 22, 25, 12, écouter d'une oreille favorable ; æquis oculis Virg. En. 4, 372 ; Curt. 8, 2, 9 ; Sen. Tranq. 9, 2, d'un œil favorable || [en parl. des pers.] æquior sibi quam reo Cic. Dej. 4, mieux disposé pour soi-même que pour l'accusé ; nimis æquus aut iniquus Liv. 38, 55, 4, trop bienveillant ou trop malveillant ; æquiores Lacedæmoniis quam Achæis Liv. 39, 35, 6, plus favorables aux Lacédémoniens qu'aux Achéens, cf. Tac. Ann. 3, 8 ; 4, 4 ; quos æquus amavit Juppiter Virg. En. 6, 129, aimés de Jupiter favorable ; Flavianis æquior a tergo (luna) Tac. H. 3, 23, la lune était plus favorable aux Flaviens qui l'avaient dans le dos || [pl. m. pris substt] æqui et iniqui, gens bien et mal disposés, amis et ennemis : Cic. Fam. 3, 6, 6 ; Liv. 5, 45, 1 ; 22, 26, 5 ; Plin. Min. Ep. 9, 1, 3 4 égal [en parl. de l'âme], calme, tranquille : concedo, quod animus æquus est Cic. Amer. 145, j'accorde, parce que je suis résigné ; æquo animo, avec calme, avec sang-froid, avec résignation : Cæs. C. 1, 75, 1, etc.; Cic. Cat. 1, 20, etc.; ut eos æquos placatosque dimittas Cic. Or. 34, [tu parviens] à renvoyer résignés et apaisés ceux [mêmes contre lesquels tu décides] ; adversam fortunam æquus tolerat Tac. Ann. 5, 8, il supporte avec calme la mauvaise fortune 5 égal, équitable, juste : æqua sententia Cic. Fin. 2, 37, sentence équitable ; æquæ condiciones Cæs. C. 1, 26, 4, conditions équitables ; causa æqua Cic. Off. 3, 38, cause juste ; judex Cic. Verr. 2, 1, 72, etc., juge équitable || æquum est, il est juste, il convient [avec prop. inf.] : quinquaginta annorum possessiones moveri non nimis æquum putabat Cic. Off. 2, 81, à ses yeux, il n'était guère juste de déposséder d'une propriété de cinquante ans ; [avec ut] æquum videtur tibi ut... dicam Pl. Rud. 1230, il te paraît juste que je dise, cf. Sen. Rhet. Contr. 9, 3 (26), 1 ; Mart. 1, 114, 5 ; [avec quin] Pl. Trin. 588 || [n. sing. pris substt] æquum, ī, l'équité : quid in jure aut in æquo verum esset Cic. Br. 145, [découvrir] ce qu'il y a de vrai dans le droit écrit et dans l'équité ; in rebus iniquissimis quid potest esse æqui ? Cic. Phil. 2, 75, peut-il être question de justice dans les choses les plus injustes ? plus æquo Cic. Læl. 58, plus que de raison ; æquum colens animus Sen. Ben. 3, 15, 1, une âme qui a le culte de la justice || æquum bonum, l'équitable et le bien ; a quo nec præsens nec absens quicquam æqui boni impetravit Cic. Phil. 2, 94, de qui ni présent ni absent il n'a jamais obtenu rien de juste ni de bien ; si aliquam partem æqui bonique dixeris Ter. Phorm. 637, si tu as des prétentions tant soit peu raisonnables ; æquum bonum tutatus est Cic. Br. 198, il défendit le droit naturel, cf. 143 ; æqui boni facere aliquid, trouver bon qqch., s'en accommoder : Ter. Haut. 787 ; Cic. Att. 7, 7, 4 ; Liv. 34, 22, 13 ; [sans boni] : æqui istuc facio Pl. Mil. 784, cela m'est égal || quod (quantum) æquius melius ou melius æquius Cic. Off. 3, 61, comme il est plus équitable et meilleur, en tout bien et toute justice 6 égal [par comparaison]: æqua parta cum P. fratre gloria Cic. Mur. 31, ayant acquis une gloire égale à celle de son frère Publius ; æquo jure cum ceteris Liv. 21, 3, 6, avec les mêmes droits que les autres, cf. 10, 24, 16 ; 26, 24, 3 ; æqua fere altitudine atque ille fuerat Cæs. C. 2, 15, 1, de la même hauteur à peu près que l'autre avait été ; condiciones pacis æquas victis ac victoribus fore Liv. 9, 4, 3, que les conditions de paix seraient égales pour les vaincus et pour les vainqueurs ; æqua Cannensi clades Liv. 27, 49, 5, défaite égale à celle de Cannes ; æqua divinis Sen. Vita b. 16, 2, des avantages égaux à ceux des dieux ; æquo fere spatio ab castris Ariovisti et Cæsaris Cæs. G. 1, 43, 1, à une distance à peu près égale du camp d'Arioviste et du camp de César || æqua pars Cæs. C. 3, 10, 7, une part égale ; pensionibus æquis Liv. 30, 37, 5, par paiements égaux ; æquis manibus Liv. 27, 13, 5 ; Tac. Ann. 1, 63 ; æqua manu Sall. C. 39, 4 ; æquo prœlio Cæs. C. 3, 112, 7 ; æquo Marte Liv. 2, 6, 10, avec des avantages égaux, le succès étant balancé, sans résultat décisif ; æquis viribus Liv. 7, 33, 5, avec des forces égales ; in æqua causa populorum Cic. Verr. 2, 5, 49, quand la cause des deux peuples était la même ; æquo jure Cic. Off. 1, 124, avec l'égalité de droit, cf. Liv. 3, 53, 9 ; 6, 37, 4 ; æqua libertas Cic. Rep. 1, 47 ; Liv. 4, 5, 5, liberté égale [pour tous] || [expression adverbiale] ex æquo, à égalité, sur le pied de l'égalité : Liv. 7, 30, 2 ; Sen. Ep. 121, 23 ; Tac. H. 4, 64, etc.; adversam ejus fortunam ex æquo detrectabant Tac. H. 2, 97, ils se désintéressaient à un égal degré de son malheureux sort ; in æquo esse, être au même niveau, être égal : Tac. Ann. 2, 44 ; H. 2, 20 ; in æquo aliquem alicui ponere Liv. 39, 50, 11, placer une personne sur le même rang qu'une autre ; in æquo utramque ponit repulsam Sen. Ben. 5, 6, 7, il met sur la même ligne les deux refus ; in æquo alicui stare Sen. Ben. 2, 29, 2, se tenir au même niveau que qqn. ¶ → arch. aiquom = æquum S. C. Bacch. CIL 1, 581, 27 ; d. les mss souvent æquos = æquus, æquom = æquum, æcum = æquum.