Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: eripio

eripio ērĭpiō, rĭpuī, reptum, ĕre (ex et rapio), tr., 1 tirer hors de, arracher, enlever : aliquem ex manibus alicujus Cic. Verr. 2, 1, 9, arracher qqn des mains de qqn (Cæs. G. 1, 53, 6) ; aliquem ex media morte Cic. Verr. 2, 5, 12, arracher qqn du milieu de la mort || aliquem a morte Cic. Div. 2, 25, arracher qqn à la mort ; aliquem, aliquid ab aliquo Ter. Eun. 752 ; Cæs. C. 1, 2, 3 ; Cic. Verr. 2, 1, 27 ; 3, 86, etc., arracher qqn, qqch. à qqn || mihi præda de manibus eripitur Cic. Verr. 2, 1, 142, on m'arrache la proie des mains ; si qua vis istum de vestra severitate eripuerit Cic. Verr. 2, 5, 173, si quelque influence l'arrache à votre sévérité || aliquid, aliquem alicui Cic. Off. 1, 43 ; Phil. 2, 43 ; Vat. 36 ; Cæl. 59 ; Læl. 102 ; etc., enlever qqch., qqn à qqn || se eripuit flamma Cic. Br. 90, il se tira de l'incendie ; aliquem carcere Sen. Polyb. 14, 4, tirer qqn de prison 2 [avec ne subj.] soustraire à l'obligation de : per eos, ne causam diceret, se eripuit Cæs. G. 1, 4, 2, grâce à leur entremise, il sut se soustraire à l'obligation de se défendre ; ab iis se ereptum, ne de ambitu causam diceret, prædicabat Cic. Sest. 18, il proclamait hautement qu'ils l'avaient soustrait à l'obligation de se défendre sur une accusation de brigue ; vix eripiam quin Hor. S. 2, 2, 23, j'aurai peine à obtenir que... ne... pas 3 [fig.] enlever, faire disparaître : eripere lucem Cic. Nat. 1, 6, dérober la lumière, obscurcir une question ; ut, his ereptis, omnis usus navium uno tempore eriperetur Cæs. G. 3, 14, 7, en sorte que, ces voiles étant enlevées, toute utilisation des navires était enlevée du même coup || posse loqui eripitur Ov. M. 2, 483, la faculté de parler est enlevée 4 [poét.] prendre vivement : eripe fugam Virg. En. 2, 619, hâte-toi de fuir.