Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: etiam

etiam ĕtiam, conj., 1 [idée temporelle] encore : etiam consulis ? Pl. Trin. 572, tu es encore à réfléchir ? hesterna etiam contione Cic. Mil. 4, dans l'assemblée d'hier encore ; etiamne perferetis...? Cic. Verr. 2, 4, 126, continuerez-vous à supporter indéfiniment... ? ; etiam tum (tunc) Cic. Verr. 2, 4, 9 ; Div. 1, 117, alors encore, encore ; etiam non Pl. Ps. 280, encore pas, toujours pas encore, cf. Cic. Tusc. 1, 12 ; nec plane etiam Cæs. G. 6, 43, 4, et pas tout à fait encore ; nondum etiam Ter. Hec. 192 ; Cic. Amer. 23, pas encore ; vixdum etiam Cic. Cat. 1, 10, à peine encore maintenant 2 [en gén.] encore, en plus, aussi : Cic. CM 16 ; Nat. 2, 130 ; Tusc. 4, 4 ; etc. ; caret epulis... ; caret ergo etiam vinolentia Cic. CM 44, elle [la vieillesse] est privée des festins... ; elle est donc privée aussi de l'ivresse ; sed hæc etiam sequuntur Cic. Ac. 2, 38, mais il en résulte encore que ; etiam quoque Pl. Ps. 122, etc. ; Lucr. 3, 292, etc. ; Varro R. 1, 1, 3, en outre aussi ; et etiam Cic. Fam. 9, 25, 3, et aussi || [tour fréquent] non modo (solum)..., sed (verum) etiam, non seulement..., mais encore : Cic. CM 37 ; Mil. 3 ; etc.; [tour inverse] tantum... non etiam : si vultum tantum, non etiam animum accommodarimus Quint. 6, 2, 26, si c'est le visage seulement et non pas aussi les sentiments que nous avons appropriés, cf. 9, 2, 67 ; 12, 7, 4, etc.; quasi vero perpetua oratio rhetorum solum, non etiam philosophorum sit Cic. Fin. 2, 17, comme si vraiment la continuité dans un exposé était l'apanage seulement des rhéteurs, et non pas aussi des philosophes 3 même, bien plus : etiam pecudes Cic. Fin. 2, 18, même les animaux, jusqu'aux animaux ; civitas improba antea non erat ; etiam erat inimica improborum Cic. Verr. 2, 4, 22, cette cité auparavant n'était pas perverse ; bien plus elle était ennemie des pervers ; v. immo et quin || atque etiam, et même, et il y a mieux, v. atque ; nec... nec... neque etiam Cæs. C. 1, 5, 1, ni... ni... ni même ; cf. Varro R. 3, 16, 6 ; Dolabella d. Cic. Fam. 9, 9, 2 ; neque etiam = et ne... quidem Cæs. G. 5, 52, 1 ; C. 1, 85, 2 || ad Alesiam magna inopia, multo etiam major ad Avaricum Cæs. C. 3, 47, 5, une grande disette à Alésia, une plus grande encore à Avaricum ; etiam multo magis Cic. Nat. 3, 45, encore bien davantage ; in animis exsistunt majores etiam varietates Cic. Off. 1, 106, dans les âmes se révèlent de plus grandes variétés encore || v. etiam si 4 [pour confirmer] oui, c'est cela : aut etiam aut non respondere Cic. Ac. 2, 104, répondre oui ou non, cf. Nat. 1, 70 ; si non...; si etiam... Cic. Com. 9, si non...; si oui... ; numquid vis ? --- etiam Pl. Amph. 544, veux-tu qqch. ? --- oui, cf. Cic. Mur. 65 ; Planc. 65 ; Tusc. 5, 111 || quid præterea ? quid ? etiam ; Gabinius... Cic. Q. 3, 1, 25, que te dire de plus ? quoi ? ah ! oui ; Gabinius..., cf. Cic. Att. 1, 13, 6 ; 2, 6, 2 ; etc. 5 encore une fois, de nouveau : circumspice etiam Pl. Most. 474, regarde encore tout autour de toi || etiam atque etiam encore et encore, maintes et maintes fois, à diverses reprises, avec insistance : Cic. Verr. 2, 4, 65 ; 5, 174 ; Cat. 2, 27 ; Tusc. 3, 69, etc. 6 [dans des interrog. impatientes] : etiam taces ? Ter. Ad. 550, ne vas-tu pas te taire ? tais-toi, cf. Pl. Most. 937 ; Pœn. 431 ; Trin. 514, etc.; Ter. Andr. 849 ; Phorm. 542, etc.