Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aestus

aestus æstŭs, ūs, m. (cf. αἴθω), 1 grande chaleur, ardeur, feu : æstu magno ducebat agmen Cic. Tusc. 2, 35, il menait ses troupes en marche par une chaleur accablante ; fontes celeriter æstibus exarescebant Cæs. C. 3, 49, 5, la chaleur ardente tarissait promptement les sources || propius æstus incendia volvunt Virg. En. 2, 706, l'incendie roule plus près de nous des tourbillons brûlants ; furit æstus ad auras Virg. En. 2, 759, le tourbillon embrasé s'élance avec furie dans les airs || æstu febrique jactari Cic. Cat. 1, 31, être tourmenté par une fièvre brûlante || chaleur de l'été, été : Virg. G. 1, 297 ; Ov. M. 1, 117 ; Sen. Nat. 4, 2, 1 2 agitation de la mer, flots houleux : tres naves in fretum avertit æstus Liv. 21, 49, 2, la violence des flots emporta trois navires dans le détroit ; furit æstus harenis Virg. En. 1, 107, les flots bouillonnants agitent le sable avec rage || marée : ventum et æstum nactus secundum Cæs. G. 4, 23, 6, ayant trouvé le vent et la marée favorables ; æstu suo Locros trajecit Liv. 23, 41, 11, ayant pour lui la marée, il passa à Locres ; æstus maritimi Cic. Nat. 2, 19 ; 3, 24, etc. ; Cæs. G. 4, 29, 1, les marées ; decessum æstus excipere Cæs. G. 3, 13, 2, supporter le reflux (les effets du reflux) sans dommage ; æstus maritimi accedentes et recedentes Cic. Nat. 2, 132, le flux et le reflux 3 [fig.] bouillonnement des passions, agitation violente ; fluctuations de l'opinion [dans les comices] : Cic. Mur. 35, cf. Planc. 15 || force entraînante : hunc absorbuit æstus quidam gloriæ Cic. Br. 282, il a été emporté en quelque sorte par le flot bouillonnant de la gloire, cf. Leg. 2, 9 ; repente te quasi quidam æstus ingenii tui procul a terra abripuit Cic. de Or. 3, 145, soudain, pour ainsi dire, le flot impétueux de ton génie t'a entraîné loin du rivage || magno irarum fluctuat æstu Virg. En. 4, 532, son âme est ballottée par les violents transports de la colère ; curarum Virg. En. 8, 19, son esprit est agité par une mer de soucis || stultorum regum et populorum Hor. Ep. 1, 2, 8, les mouvements (passions) qui agitent dans leur folie les peuples et les rois ; qui tibi æstus (erit)? Cic. Cæcil. 45, dans quelle incertitude vas-tu t'agiter ? explica æstum meum Plin. Min. Ep. 9, 34, 1, débrouille mon embarras. ¶ → gén. arch. æsti Pacuv. 97.