Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: fabula

fabula,¹ 1 fābŭla, æ, f. (fari), 1 propos de la foule, conversations : habes omnes fabulas urbis Plin. Min. Ep. 8, 18, 11, voilà tous les propos de la ville ; esse in fabulis Suet. Aug. 70, être l'objet des propos, des conversations ; fabula est avec prop. inf., on raconte que : Gell. 19, 12, 6 || per urbem fabula quanta fui ! Hor. Epo. 11, 8, comme j'ai fait parler de moi dans toute la ville ! cf. Hor. Ep. 1, 13, 9 ; Tib. 1, 4, 83 ; Prop. 2, 24, 1 2 propos familiers, conversations [privées] : Tac. D. 2 ; 29 ; convivales fabulæ Tac. Ann. 6, 11, propos de table 3 récit sans garantie historique, récit mythique : inseritur huic loco fabula Liv. 5, 21, 8, ici se place un récit légendaire, cf. Liv. 1, 4, 7 ; 1, 11, 8 ; 10, 9, 13 ; fictæ fabulæ Cic. Fin. 5, 64 ; poeticæ Liv. 1 præf. 6, récits fabuleux, légendes poétiques ; sicut in fabulis Cic. Leg. 1, 40, comme dans les récits légendaires, cf. Cic. Rep. 2, 4 ; 2, 19 || fabulæ ! Ter. Andr. 224 ; Haut. 336, contes ! chansons ! sornettes ! jam te premet nox fabulæque Manes Hor. O. 1, 4, 16, bientôt tu seras la proie de la nuit éternelle et des mânes, ces légendes 4 pièce de théâtre : Livianæ fabulæ Cic. Br. 71, les pièces de Livius Andronicus ; fabulam dare Cic. Br. 73, faire jouer, donner au public une pièce de théâtre ; docere Cic. Br. 73 ; Tusc. 4, 63, faire représenter une pièce [m. à m., la faire apprendre aux acteurs] ; fabulam ætatis peragere Cic. CM 64, jouer jusqu'au bout le drame de la vie ; hæc etiam in fabulis stultissima persona est, credulorum senum Cic. Læl. 100, c'est, même au théâtre, le plus sot des personnages que celui des vieillards crédules || quæ hæc est fabula ? Ter. Andr. 747, qu'est-ce que cette (comédie) histoire-là ? qu'est cela ? cf. Pl. Pers. 788 5 conte, fable, apologue : Cic. Inv. 1, 25 ; Quint. 5, 11, 19 ; lupus in fabula Cic. Att. 13, 33, 4, c'est le loup de la fable [il est arrivé comme le loup de la fable, au moment où on parlait de lui] ; nos jam fabula sumus Ter. Hec. 628, nous voici personnages de conte.