Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: facies

facies făcĭēs, ēī, f. (facio ; v. Gell. 13, 30, 2 ), 1 forme extérieure, aspect général, air (défin. de Gell. 13, 30) : a) [d'une pers.] : Pl. Pœn. 1111 ; Sen. Ep. 33, 5 ; facies, vultus, sonus Cic. de Or. 1, 127, l'aspect général (le physique), la physionomie, le son de la voix, cf. Cic. Nat. 1, 80 ; Phil. 8, 23, etc. ; b) [d'une chose] : facies urbis Sall. C. 31, 1 ; facies loci Tac. Ann. 4, 67, l'aspect de la ville, du lieu ; in montis faciem Virg. G. 4, 361 ; in faciem stagni Tac. H. 5, 23, en forme de montagne, de lac || [fig.] : publici consilii facie Tac. H. 2, 54, avec l'air (l'apparence) d'une décision officielle ; prima facie Sen. Ep. 87, 1, au premier aspect ; c) [en part.] bel aspect, beauté : Ov. Ars 3, 105 2 figure, physionomie : qua facie fuit, qua statura ? Cic. Phil. 2, 41, quelle était sa figure, sa taille ? facie magis quam facetiis ridiculus Cic. Att. 1, 13, 2, plus plaisant par les traits de son visage que par les traits de son esprit ; [prov.] perfricare faciem Plin. præf. 4 ; Quint. 11, 3, 160, dépouiller toute honte || forma et tamquam facies honesti Cic. Off. 1, 15, la forme et comme la figure de l'honnête 3 [poét.] genre, espèce : quæ scelerum facies ? Virg. En. 6, 560, quel genre de crimes ? cf. Curt. 3, 11, 22 4 [fig.] spectacle : decora facies ! Plin. Min. Pan. 56, 6, magnifique spectacle ! cf. Pan. 35, 1 ; 82, 8. → anciens gén. sing. : facies et facii Quadr. Ann. 30 d. Gell. 9, 13, 11 ; 9, 14, 3 ; gén. pl. facierum Cat. d. Prisc. Gramm. 7, 95.