Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: fluo

fluo flŭō, flūxī, flūxum, ĕre (cf. φλύω), intr., 1 couler, s'écouler : flumina in contrarias partes fluxerunt Cic. Div. 1, 78, des fleuves ont rebroussé leur cours ; inter... Rhodanus fluit Cæs. G. 1, 6, 2, le Rhône coule entre... ; fluit æs rivis Virg. En. 8, 445, l'airain coule en ruisseaux ; fluit de corpore sudor Ov. M. 9, 173, la sueur coule de son corps ; ea quæ natura fluunt Cic. Nat. 1, 39, les corps fluides || [fig.] : ex ejus lingua melle dulcior fluebat oratio Cic. CM 31, de sa bouche les paroles coulaient plus douces que le miel || [avec abl.] : sanguine Cic. Div. 1, 98, couler en sang, rouler du sang [au lieu d'eau] dans son cours 2 être dégouttant de, ruisselant de : cruore Ov. M. 7, 343 ; sudore Ov. M. 9, 57, ruisseler de sang, de sueur || [abst] : madida fluens in veste Virg. En. 5, 179, tout ruisselant dans ses vêtements trempés d'eau ; buccæ fluentes Cic. Pis. 25, les joues ruisselantes de parfums [mais buccis fluentibus Cic. de Or. 2, 266, avec les joues pendantes] 3 être flottant, coulant, avoir du jeu : tunicæ fluentes Ov. Ars 3, 301, tuniques flottantes ; [poét.] nodo sinus collecta fluentes Virg. En. 1, 320, ayant relevé par un nœud les plis ondoyants de sa robe ; balteus nec strangulet nec fluat Quint. 11, 3, 140, que le baudrier ni n'étrangle ni ne flotte ; ramos fluentes compescere Virg. G. 2, 370, arrêter les rameaux débordants 4 s'écouler de, s'échapper de : multa a luna manant et fluunt Cic. Nat. 2, 50, de la lune beaucoup d'éléments s'écoulent et se diffusent ; turba fluit castris Virg. En. 12, 444, la foule se répand hors du camp || [fig.] a) se répandre : Pythagoræ doctrina cum longe lateque flueret Cic. Tusc. 4, 2, comme la doctrine de Pythagore se répandait de tous côtés, cf. Cic. Nat. 1, 6 ; b) découler de : ex eodem fonte Cic. Nat. 3, 48, couler de la même source ; ab isto capite Cic. Fin. 2, 34, découler de cette source ; id vitium ab Hegesia maxime fluxit Cic. Or. 230, ce défaut découla principalement d'Hégésias ; c) couler, suivre son cours : in rebus prosperis et ad voluntatem nostram fluentibus Cic. Off. 1, 90, quand les événements sont heureux et ont un cours conforme à nos désirs ; res fluit ad interregnum Cic. Att. 4, 16, 11, le cours des choses mène à un interrègne ; d) [en parl. du style] bien couler, avoir un cours égal : Cic. Or. 66 ; Quint. 9, 4, 20 ; 9, 4, 112 ; Sen. Ep. 115, 18 ; [sens péjor.] couler trop uniformément ou d'une façon lâche (sans rythme) : Cic. de Or. 3, 190 ; Or. 220 ; Quint. 9, 4, 138 5 couler, glisser, s'échapper insensiblement : fluent arma de manibus Cic. Phil. 12, 8, les armes s'échapperont des mains ; (poma) sponte fluant matura sua Ov. Am. 2, 14, 25, (ces fruits) tomberaient d'eux-mêmes une fois mûrs || [fig.] : fluit voluptas corporis Cic. Fin. 2, 106, les plaisirs du corps glissent, s'évanouissent, cf. Cic. Or. 10 ; Lucr. 4, 919 ; Ov. M. 15, 178 6 se fondre, se relâcher, s'amollir : Gallorum corpora intolerantissima laboris atque æstus fluere Liv. 10, 28, 4, [il savait] que les Gaulois, si peu capables de supporter la fatigue et la chaleur, s'effondrent, cf. Liv. 38, 17, 7 ; 7, 33, 14 ; fluere mollitia Cic. Tusc. 2, 52, se fondre dans la mollesse 7 [décad.] tr., = effundere : vina Claud. Cons. Stil. 2, 264, donner, produire du vin || [fig.] : litteræ fluentes lac et mel Aug. Ep. 27, 2, lettre qui distille le lait et le miel. → arch. fluont Pl. Most. 1109 ; part. fluctus et flucturus d'après Prisc. Gramm. 9, 52, mais sans exemple ; fluiturus Boet. Cons. 4, 6 ; fut. fluebunt Itala Joann. 26, 23.