Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aio

aio ăiō, ais, (rac. *ag-jō, cf. ἠμί, ἦ) verbe défectif 1 dire oui : Diogenes ait, Antipater negat Cic. Off. 3, 91, Diogène dit oui, Antipater dit non, cf. Ter. Eun. 252 2 dire, affirmer, soutenir [a pour compl. soit un pronom neutre] quid ait ? se daturum... Cic. Verr. 2, 1, 117, que dit-il ? qu'il donnera... ; [soit les mots mêmes que l'on cite]: pro « deum » « deorum » aiunt Cic. Or. 155, au lieu de deum ils disent deorum ; nam quod aiunt « minima de malis » Cic. Off. 3, 105, quant à leur maxime « de deux maux choisir le moindre »...; [alors ait est souvent intercalé ou mis après la citation] : Ennio delector, ait quispiam, quod Cic. Or. 36, c'est Ennius que j'aime, dit qqn, parce que...; « duc age, duc ad nos ; fas illi limina divum tangere » ait Virg. G. 4, 359, « eh bien ! amène-le, amène-le vers moi ; il a droit de fouler le seuil des dieux », dit-elle || [soit suivi d'une prop. inf.] : aiunt hominem respondisse... Cic. Amer. 33, on affirme que cet homme répondit...; [esse souvent s.-ent.] (Pherecratem quemdam) quem ait a Deucalione ortum Cic. Tusc. 1, 21, (un certain Phérécrate) qu'il fait descendre de Deucalion || [à noter] : vir bonus ait esse paratus Hor. Ep. 1, 7, 22, l'homme de sens se déclare prêt..., cf. Catul. 4, 2 || [tour le plus fréquent, ut ait (ut aiunt) intercalé] : se Massiliam, ut aiunt, conferet Cic. Cat. 2, 14, il se retirera, d'après le bruit qui court, à Marseille ; ut ait Homerus Cic. CM 31, comme dit Homère, selon l'expression d'Homère ; sicut ait Ennius Cic. Rep. 1, 64, comme dit Ennius || [dans les expr. proverbiales] : ut aiunt, quod aiunt, quemadmodum aiunt, comme dit le proverbe, suivant l'expression proverbiale : Cic. Cat. 1, 15 ; Læl. 19 ; CM 21 ; Fam. 7, 25, 2 ; Pis. 69 ; sedere compressis, quod aiunt, manibus Liv. 7, 13, 7, rester, comme on dit, les bras croisés || [rarement avec le datif] : Datami venienti ait se animadvertisse Nep. Dat. 11, 4, à Datame qui arrivait il dit qu'il avait remarqué..., cf. Eum. 11, 3 ; Ov. M. 3, 289, etc. ; Sen. Ep. 12, 1, etc. 3 ain : ain pro aisne Cic. Or. 154, ain est pour aisne [Don. Andr. 875]; [suivi le plus souvent d'un point d'interrogation] : vraiment ? Pl. Capt. 551, etc.; Ter. Phorm. 510 ; ain vero ? Pl. Amph. 344 ; Ter. Eun. 803 ; ain tandem ? Pl. Truc. 608 ; Ter. Andr. 875 ; Cic. Planc. 49 ; ain tu ? Pl. Amph. 1098 ; Ter. Eun. 392, etc.; Cic. de Or. 1, 165 ; Br. 152, etc. ¶ → formes usitées : aio, ais, ait ; subj. aiam, aias, aiat, aiant ; impér. ai Næv. Com. 125 ; impf. sync. aibam, etc. Pl., Ter. ; subj. impf. aieret [décad.]; inf. aiere Aug. Trin. 9, 10 ; décad.; pf. aisti Ov. H. 11, 59 ; Aug. Ep. 73, 9, etc. ; aierunt Tert. Fug. 6.