Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: homo

homo hŏmō, ĭnis, m. (anc. lat. hemo, cf. nemo), 1 homme : animal... quem vocamus hominem Cic. Leg. 1, 22, l'animal... que nous appelons l'homme ; amicitia nihil melius homini est datum Cic. Læl. 20, rien n'a été donné à l'homme de meilleur que l'amitié ; homines, les hommes ; genus hominum Cic. de Or. 1, 36, etc., le genre humain ; homo Romanus, homines Romani Cic. de Or. 1, 231 ; Pomp. 41, un Romain, des Romains ; Græci homines Cic. Verr. 2, 4, 21, des Grecs ; inter homines esse Cic. Tusc. 1, 32 (agere Tac. Ann. 15, 74 ), être parmi les hommes = vivre ; inter homines esse Cic. Amer. 76 ; vivre au milieu des hommes (dans la société, le monde) || paucorum hominum esse, fréquenter un petit nombre d'hommes seulement, n'être pas accessible à tout le monde, cf. Ter. Eun. 409 ; Hor. S. 1, 9, 44 ; accipenser iste paucorum hominum est Cic. d. Macr. Sat. 2, 12, cet esturgeon n'est pas fait pour tout le monde || monstrum hominis Ter. Eun. 696 ; flagitium hominis Pl. Cas. 151, monstre, scandale d'homme || servus homo Pl. Epid. 60 ; 328, un homme qui est esclave, cf. Ter. Phorm. 62 ; oculi hominis histrionis Cic. de Or. 2, 193, les yeux de l'acteur ; homo nemo Cic. Fam. 3, 5, 1, etc., personne || [apposition] : dicit causam Heraclius Segestanus, homo domi suæ nobilissimo loco natus Cic. Verr. 2, 5, 111, est cité en justice Héraclius de Ségeste, homme de la plus haute naissance dans sa patrie ; homo audacissimus Catilina Cic. Or. 129, le plus audacieux des hommes, Catilina || opposé à vir : Catonem, magnum mehercule hominem, vel potius summum et singularem virum Cic. Br. 293, Caton, un grand homme, par Hercule, ou mieux une personnalité supérieure et unique ; cervices præstantissimus vir profligatissimo homini daret ? Cic. Sest. 89, fallait-il qu'un homme si éminent présentât la gorge à un être si déchu ? virum te putabo, si Sallusti Empedoclea legeris, hominem non putabo Cic. Q. 2, 9, 3, tu seras un homme (un héros) à mon avis, si tu lis l'Empédocle [trad. d'Empédocle] de Sallustius, un simple mortel, non 2 homme, celui qui en a les qualités : hominem ex homine tollere Cic. Off. 3, 26 (exuere Cic. Fin. 5, 35), ôter à l'homme ce qui constitue l'homme, le dépouiller de l'humanité ; homo sum, humani nihil a me alienum puto Ter. Haut. 77, je suis homme, je pense que rien de ce qui concerne les hommes ne m'est étranger ; Socrates Alcibiadi persuaserat eum nihil hominis esse Cic. Tusc. 3, 77, Socrate avait convaincu Alcibiade qu'il n'avait rien de l'homme || si homo esset Cic. Att. 2, 2, 2, si c'était un homme, s'il avait du sens, cf. Ter. Ad. 107 ; Hec. 214, etc. ; homines visi sumus Cic. Att. 13, 52, 2, j'ai montré que j'étais un homme, que je savais vivre ; si vis homo esse Cic. Att. 4, 15, 2, si tu veux être un homme, digne de ce nom || homme, qui en a les imperfections : summi sunt, homines tamen Quint. 10, 1, 25, ils sont éminents, mais des hommes pourtant, cf. Petr. 75, 1 ; 130, 1 ; Sulp. Ruf. d. Cic. Fam. 4, 5, 4 3 cet homme, notre homme [homo remplaçant un démonstratif] : Cic. Verr. 2, 4, 11 ; 4, 40 ; 5, 141, etc. || videte hominis amentiam Cic. Domo 40, voyez la folie de l'individu, du personnage, cf. Cic. Verr. 2, 4, 66 || homo doctus Cic. Sest. 22, cet homme instruit, notre savant || hic homo = ego, v. hic 4 homme = esclave : homo P. Quincti Cic. Quinct. 61, un homme appartenant à P. Quinctius 5 homines, comme le français « âmes » : coloniæ civium Romanorum deductæ sunt... treceni homines in singulas Liv. 34, 45, 1, on conduisit des colonies de citoyens romains... à raison de trois cents âmes chacune || homines, fantassins, opp. à cavaliers : Cæs. C. 2, 39, 4 ; Liv. 22, 52, 4. → formes arch. homonis, homonem Prisc. Gramm. 6, 15 ; Enn. Ann. 138 ; hemonem P. Fest. 100, 5.