Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: honor

honor hŏnŏr et hŏnōs, ōris, m., 1 honneur, témoignage de considération et d'estime, hommage : honorem alicui habere, exhibere, tribuere Cic. Verr. 2, 4, 25 ; Rep. 5, 9 ; de Or. 2, 44, rendre un honneur à qqn, donner à qqn une marque d'honneur ; qui honos togato habitus ante me est nemini Cic. Cat. 4, 5, honneur qui, au titre civil, n'a été rendu avant moi à personne, cf. Cic. Fam. 5, 20, 2 ; Phil. 14, 33 ; alicui deorum honores habere Cic. Verr. 2, 4, 151, rendre à qqn les honneurs des dieux ; aliquem honore afficere Cic. Dej. 14, conférer un honneur à qqn ; magnus honos populi Romani rebus adjungitur Cic. Arch. 22, c'est un grand honneur qui s'ajoute à l'histoire du peuple romain ; in magno honore esse Cic. Br. 30, être en grand honneur ; summo honore esse Cic. Verr. 2, 2, 87, être au plus haut degré d'honneur ; aliquem præcipuo honore habere Cæs. G. 5, 54, 4, tenir qqn en honneur particulier ; magno in honore habere Cæs. C. 1, 77, 2 ; 3, 47, 6, avoir (tenir) en grand honneur ; Druides magno sunt apud eos honore Cæs. G. 6, 13, 4, les Druides sont très honorés chez eux ; honori est alicui Cic. Off. 2, 58, c'est un honneur pour qqn ; beatos esse, quibus ea res honori fuerit a suis civibus Cic. Mil. 96, [il déclare] que sont heureux ceux qui pour une telle conduite sont honorés de leurs concitoyens ; ludi incredibili M. Bruti honore celebrati Cic. Phil. 2, 31, jeux fêtés avec un honneur incroyable pour M. Brutus || honoris causa (gratia) nominare aliquem Cic. Phil. 2, 30, nommer qqn pour lui marquer sa considération, son respect, cf. Cic. Verr. 2, pr. 18 ; Amer. 6 ; honoris Divitiaci causa eos in fidem recepit Cæs. G. 2, 15, 1, il les prit sous sa protection par considération pour Divitiacus ; honoris mei causa Cic. Att. 11, 9, 2, par considération pour moi ; honoris tui habendi causa Gell. 14, 1, 11, par considération pour toi ; ad honorem deum Liv. 9, 40, 7, pour honorer les dieux || honorem præfari Cic. Fam. 9, 22, 4, demander d'avance excuse pour une expression, cf. Cic. Fin. 2, 29 ; honore dicto Plin. 28, 87, après avoir demandé excuse ; honos auribus sit Curt. 5, 1, 22, pardon pour l'expression 2 charge, magistrature : ita quæstor sum factus, ut mihi honorem illum non solum datum, sed etiam creditum putarem Cic. Verr. 2, 5, 35, quand je fus nommé questeur, je croyais que cette charge m'était, je ne dis pas donnée, mais confiée ; honores adipisci, petere Cic. de Or. 3, 136 ; Clu. 133, rechercher, briguer les charges ; honoribus inservire Cic. Off. 2, 4, se mettre au service des charges publiques, s'asservir à la politique ; ad honores ascendere Cic. Br. 241, s'élever aux magistratures ; populus Romanus hominibus novis industriis libenter honores mandat Cic. Verr. 2, 4, 81, le peuple romain aime à confier les magistratures aux hommes nouveaux qui montrent de l'activité ; honorum cupiditas Cic. Tusc. 2, 62, l'ambition des magistratures ; honoribus amplissimis perfunctus Cic. Fam. 1, 8, 3, ayant rempli les plus hautes charges ; honorem agitare Tac. Ann. 2, 36, exercer une magistrature 3 a) honneurs suprêmes : honos sepulturæ Cic. CM 75, les honneurs de la sépulture ; mortis Virg. En. 6, 333, honneurs funèbres ; supremum honorem comitari Virg. En. 11, 61, accompagner la pompe funèbre ; honorem habere alicui Curt. 3, 12, 13, rendre à qqn les derniers honneurs ; b) honneurs rendus à une divinité : Virg. En. 1, 632 ; 3, 118, etc. 4 honoraires [d'un médecin] : Cic. Fam. 16, 9, 3 || récompense, prix : Virg. En. 5, 265 ; Ov. M. 11, 216 5 honneur, beauté : silvis aquilo decussit honorem Virg. G. 2, 484, l'aquilon a dépouillé les bois de leur parure ; lætos honores oculis adflare Virg. En. 1, 591, insuffler aux regards des grâces captivantes. → la forme honos était la plus usitée au temps de Cic. ; honor au temps de Quint., cf. Quint. 1, 4, 13.