Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: humilis

humilis hŭmĭlis, e (humus), 1 bas, près du sol, peu élevé : ea quæ sunt humiliora neque se tollere a terra altius possunt Cic. Tusc. 5, 37, les plantes un peu basses et qui ne peuvent s'élever sensiblement au-dessus du sol ; turris humilis et parva Cæs. C. 2, 8, 1, une tour basse et petite ; humilis volat Virg. En. 4, 255, il vole en rasant le sol ; brevi atque humili corpore homines Gell. 19, 13, 3, hommes de taille courte et rapetissée 2 [fig.] humble : homines humiliores Cic. Br. 62, des gens de plus basse naissance ; parentes humiles Cic. Læl. 70, parents obscurs, cf. Cic. Div. 1, 88 ; civitas ignobilis atque humilis Cæs. G. 5, 28, 1, cité obscure et modeste ; ex humili loco ad summam dignitatem perducere aliquem Cæs. G. 7, 39, 1, amener qqn de la situation la plus basse à la plus haute dignité || faible : potentiores humiliores expellunt Cæs. G. 6, 22, 4, les plus puissants chassent les plus faibles, cf. Cæs. G. 7, 54, 4, etc. || de caractère humble, effacé, modeste : ut ille humilis, ut demissus erat ! Cic. Att. 2, 21, 3, comme il était humble ! comme il était rabaissé ! || abattu, sans ressort : Cic. Planc. 50 ; Fin. 1, 49 || [péjor.] rampant, bas : Cic. Phil. 2, 82 3 [rhét.] style qui ne s'élève pas, qui rase la terre, simple, modeste : Cic. Or. 76 ; 192 ; 196 || -millimus Liv. 3, 19, 9.