Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: alius

alius ălĭus, a, ud (grec ἄλλος), (gén. alīus et ordt alterīus, dat. alĭī), autre, un autre [en parlant de plusieurs ; alter en parlant de deux] 1 a) alio incredibili scelere hoc scelus cumulasti Cic. Cat. 1, 14, tu as mis le comble à ce dernier crime par un autre crime incroyable ; erat surdaster M. Crassus, sed aliud molestius quod... Cic. Tusc. 5, 116, M. Crassus était un peu sourd ; mais il y avait une autre chose plus fâcheuse, c'est que...; aliud esse causæ suspicamur Cic. Fl. 39, je soupçonne qu'il y a une autre raison ; « alio die » inquit Cic. Phil. 2, 83, « à un autre jour », dit-il [formule des augures pour renvoyer une affaire, les auspices étant défavorables] ; alio loco Cic. Verr. 2, 1, 61, ailleurs, cf. Verr. 2, 2, 15 ; Or. 203, etc.; alio loco antea Cic. Verr. 2, 5, 58, ailleurs précédemment, cf. Fam. 1, 9, 7 ; Att. 9, 10, 6, etc.; alia ratione ulla Cic. Cat. 2, 18, par aucun autre moyen ; b) [expr. où il faut suppléer l'idée de facio] venit in judicium ; si nihil aliud, saltem ut... videret Cic. Verr. 2, 1, 152, il est venu devant le tribunal ; [s'il ne pouvait rien faire d'autre] à défaut d'autre chose, du moins pour voir..., cf. Att. 2, 15, 2 ; Liv. 30, 35, 8, etc.; c) [pl. n.] ut alia omittam, hoc satis est Cic. Quinct. 70, pour ne pas parler d'autre chose, voici qui suffit, cf. Phil. 2, 38, etc. ; ut alia obliviscar Cic. Amer. 87, pour passer d'autres traits sous silence (pour ne pas citer d'autres faits); hæc et alia Cic. Verr. 2, 2, 87, ces objets et d'autres encore ; idque erat cum aliis, cur Cic. Att. 11, 15, 1, c'est la raison entre autres pour laquelle ; hæc et mille alia Liv. 29, 18, 7, cela et mille autres choses || [emploi adv. très rare] juvenis et alia clarus Tac. Ann. 12, 3, jeune homme déjà illustre sous d'autres rapports (par ailleurs), cf. Gell. 9, 10, 5 || sunt et hæc et alia in te falsi accusatoris signa permulta Cic. Cæcil. 29, il y a pour montrer ta mauvaise foi d'accusateur non seulement ces indices-là, mais bien d'autres || [tour inverse] et in aliis causis et in hac Cic. Quinct. 3, et dans d'autres causes, et en particulier dans celle-ci ; libri cum aliorum, tum in primis Catonis Cic. Br. 298, les ouvrages des anciens et surtout ceux de Caton ; cum aliis de causis, tum etiam ut Cic. Q. 1, 1, 26, pour plusieurs raisons et en particulier pour que ; ut alia, sic hoc vel maxime tuæ benevolentiæ permitto Cic. Att. 11, 3, 2, comme pour bien d'autres choses, pour celle-ci en particulier, plus peut-être que jamais, je m'en remets à ton dévouement ; d) alius ac (atque) : alio mense ac fas erat Cic. Verr. 2, 2, 128, dans un autre mois que celui que la religion exigeait ; e) alius... et : alia bona videntur Stoicis et ceteris civibus Cic. de Or. 3, 66, ce sont des choses différentes qui constituent le bien pour les Stoïciens et pour les autres citoyens ; alia causa est ejus... et ejus... Cic. Off. 2, 61, différent est le cas de celui... et de celui...; aliud sentire et loqui Cæl. d. Cic. Fam. 8, 1, 3, penser et dire des choses différentes (penser une chose et en dire une autre); f) alius quam [avec nég.] un seul ex. de Cic. Ac. 2, 13 hominem natum ad nihil aliud esse quam honestatem, que l'homme est fait uniquement pour la vertu, cf. Pl. As. 236 ; Planc. d. Cic. Fam. 10, 18, 2 ; Sall. Lep. 4 ; Nep. Arist. 2, 2, etc.; Virg. En. 11, 169 ; Hor. S. 2, 4, 66 ; Liv. 1, 49, 5, etc.; Tac. G. 5, etc.; nihil aliud egit quam ut quam plurimis esset auxilio Nep. Att. 11, 1, il ne se proposa rien d'autre que de venir en aide au plus grand nombre possible ; feci nihil aliud quam laudavi Sen. Rhet. Contr. 10, 2, 15, je n'ai pas fait autre chose que de louer (je me suis borné à louer); nihil aliud quam via impediti Liv. 27, 18, 11, embarrassés uniquement par la nature du chemin, cf. 2, 29, 4 ; 2, 49, 9 ; 23, 3, 13, etc. ; quid aliud faciunt quam suadent ? Liv. 34, 2, 12, que font-elles autre chose que de parler en faveur de... ? quid aliud quam admonendi essetis ut... servaretis ? Liv. 22, 60, 6, qu'aurait-il fallu d'autre que vous rappeler de conserver... ? [= il aurait suffi de], cf. 4, 3, 3 ; 6, 41, 7 ; Tac. H. 4, 74 || [sans négation] aliud conficere quam causæ genus postulat Cic. Inv. 1, 26, produire un autre effet que celui que réclame le genre de cause, cf. Inv. 1, 87 ; Domo 31 ; Sall. J. 82, 3 ; Liv. 1, 56, 7, etc.; g) nihil aliud nisi : est amicitia nihil aliud nisi omnium divinarum humanarumque rerum cum benevolentia et caritate consensio Cic. Læl. 20, l'amitié n'est pas autre chose qu'un accord complet sur toutes les choses divines et humaines joint au dévouement et à l'affection ; nihil aliud nisi de judicio cogitare Cic. Verr. 1, 1, 26, consacrer ses pensées uniquement au procès, v. nisi II, 1 fin ; nullam aliam ob causam nisi quod... Cic. Fin. 2, 73, sans autre raison que parce que (uniquement parce que) ; quid petunt aliud nisi injungere ? Cæs. G. 7, 77, 15, [les Romains] quel autre but ont-ils que d'imposer ? h) quid est aliud furere, non cognoscere homines, non cognoscere leges ! Cic. Pis. 47 [la 2e propos. est juxtaposée au lieu d'être unie par et] m. à m. quelle chose différente est-ce, être fou, et ne pas connaître... ? n'est-ce pas être fou que de ne pas connaître les hommes, ne pas connaître les lois ? quid est aliud tollere ex vita vitæ societatem, tollere amicorum colloquia absentium ? Cic. Phil. 2, 7, [m. à m.] quelle chose différente est-ce enlever... et enlever ? n'est-ce pas supprimer de la vie humaine la société humaine que de supprimer les communications d'amis absents ? i) alius præter : nec quidquam aliud est philosophia præter studium sapientiæ Cic. Off. 2, 5, et la philosophie n'est pas autre chose que l'étude de la sagesse, cf. Arch. 28 ; Clu. 62, etc.; nullo remedio alio præter intercessionem invento Liv. 6, 35, 6, n'ayant pas trouvé d'autre remède que l'opposition tribunicienne, cf. 38, 21, 5 ; j) [avec abl.] quod est aliud melle Varro R. 3, 16, 24, ce qui est différent du miel, cf. Brut. et Cassius d. Cic. Fam. 11, 2, 2 ; Hor. S. 2, 3, 208 ; Ep. 1, 16, 20 ; 2, 1, 240 ; Sen. Ep. 74, 22 ; k) [alius, surtout alii, répété deux ou plusieurs fois] l'un... un autre ; les uns (d'aucuns)... les autres (d'autres) : qui discedere animum censent, alii statim dissipari, alii diu permanere, alii semper Cic. Tusc. 1, 18, quant à ceux qui sont d'avis que l'âme se sépare du corps, selon les uns, elle se dissipe aussitôt, selon d'autres elle subsiste encore longtemps, selon d'autres, elle subsiste toujours ; erant exitus ejus modi, ut alius... auferretur, alius tamquam occisus relinqueretur, plerique..., jacerent Cic. Verr. 2, 5, 28, la fin de ces banquets était celle-ci : on emportait l'un, un autre était laissé comme mort, la plupart restaient gisants... ; illi ad deprecandum periculum proferebant, alii purpuram Tyriam, thus alii atque odores, gemmas alii et margaritas, vina nonnulli Græca Cic. Verr. 2, 5, 146, eux pour détourner le danger, ils étalaient, les uns de la pourpre de Tyr, les autres de l'encens et des parfums, d'autres des pierres précieuses et des perles, quelques-uns des vins grecs ; alius... alius... plerique Cæs. G. 6, 37, 7, l'un... un autre... la plupart ; aliud (six fois) Cic. Verr. 2, 4, 31 ; bonorum alia... alia autem... alia Cic. Fin. 3, 51, parmi les biens les uns..., d'autres... d'autres ; esse corpuscula quædam levia, alia aspera, rotunda alia, partim autem angulata Cic. Nat. 1, 66, qu'il y a des corpuscules, certains lisses, d'autres rugueux, d'autres ronds, quelques-uns anguleux || [alius seulement dans le second membre] : ut cum scutis homines... alios cum accensis facibus adduxerit Cic. Att. 4, 3, 3, si bien qu'il amena des gens armés de boucliers, d'autres tenant des torches enflammées, cf. Ter. Haut. 125 ; Cæs. G. 1, 8, 4 ; Liv. 3, 37, 8 ; 4, 33, 11 ; 5, 21, 5 ; 36, 15, 11 || sunt officia, quæ aliis magis quam aliis debeantur Cic. Off. 1, 59, il y a des devoirs tels qu'on les doit aux uns plutôt qu'aux autres ; alii melius quam alii Cic. de Or. 2, 32, les uns mieux que les autres || alio atque alio colore Lucr. 2, 776, d'une autre et encore d'une autre couleur, de diverses couleurs ; alio atque alio verbo Cic. Or. 72, par un mot ou par un autre ; alio atque alio loco Sall. J. 72, 2, tantôt à un endroit, tantôt à un autre ; l) [alius alium marquant réciprocité ou alternative] : cum alius alium timet Cic. Rep. 3, 23, quand on se craint mutuellement ; alios alii deinceps excipiebant Cæs. G. 5, 16, 4, ils se remplaçaient entre eux à tour de rôle ; cum alius alii subsidium ferret Cæs. G. 2, 26, 2, portant secours l'un à l'un, l'autre à un autre [à des endroits divers] ; alii aliam in partem ferebantur Cæs. G. 2, 24, 3, ils se portaient les uns d'un côté, les autres d'un autre ; alius ex alio causam tumultus quærit Cæs. G. 6, 37, 6, l'un demande à l'autre (ils se demandent l'un à l'autre) la cause du tumulte 2 différent : homines alii facti sunt Cic. Fam. 11, 12, 2, les hommes sont devenus différents ; velut alii repente facti Liv. 24, 16, 1, comme métamorphosés soudain ; aliud est gaudere, aliud non dolere Cic. Fin. 2, 9, c'est une chose que d'être en joie, une autre que de ne pas souffrir ; alia causa Staieni fuit, alia nunc tua est Cic. Clu. 86, le cas de Staiénus était bien différent du tien aujourd'hui || alias res agere Cic. de Or. 3, 51 ; Br. 234, être distrait, indifférent ; in alia omnia discedere Cic. Fam. 10, 12, 3, se ranger à un avis différent 3 [qqfois alii = ceteri, les autres, tous les autres ; dans Cic. omnes est alors adjoint] : Cic. Verr. 2, 4, 44 ; Font. 1 ; CM 85, etc.; se trouve dans Sall., Liv., Tac., Plin., etc. 4 [qqf. au lieu de alter] : duas leges promulgavit : unam... aliam Cæs. C. 3, 21, 2, il promulgua deux lois, l'une... une autre (l'autre), cf. Cic. Br. 325 ; Liv. 1, 21, 6 ; 1, 25, 5 ; 26, 5, 6 ; 28, 6, 11 ; [dans une énumération] Cic. Verr. 2, 4, 29 ; Cæs. G. 1, 1, 1 [d'autres, une autre, au lieu de les secondes, la seconde] || alium peperi Sosiam Pl. Amph. 785, j'ai engendré un autre Sosie, cf. Virg. En. 6, 89 ; Curt. 9, 8, 5 ; 10, 5, 22 ; Tac. H. 4, 73 ; pater alius Plin. Min. Ep. 2, 13, 4, un second père 5 et en outre : eo missa plaustra jumentaque alia Liv. 4, 41, 8, on y envoya des chariots et en outre des bêtes de somme [= et d'autres choses, savoir des bêtes de somme ; cf. le grec οἱ πολῖται καὶ οἱ ἄλλοι ξένοι], cf. 5, 39, 3 ; 21, 27, 5 ; 21, 46, 9 ; 24, 30, 14 ; 25, 13, 10, etc. ¶ → formes rares : gén. aliī Varro R. 1, 2, 19 ; L. 9, 67 ; Cato, C. Antip., Macer d. Prisc. Gramm. 6, 36 || gén. fém. aliæ Cic. Div. 2, 30 ; Lucr. 3, 918 ; Gell. 2, 28, 1 ; 4, 10, 8 ; dat. masc. aliō Her. 2, 19 ; Sen. Ben. 4, 32, 3 ; Quint. 9, 4, 23 || dat. fém. aliæ Pl. Mil. 802 || dat. abl. plur. alīs Col. Rust. 3, 6, 4 ; CLE 1329, 4 ; alieis CLE 248, 6 || pour l'arch. alis, v. ce mot.