Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: alo

alo ălō, ălŭī, altum ou ălĭtum, ĕre, tr. 1 nourrir, alimenter, sustenter : (nutrix) quæ illam aluit parvolam Ter. Eun. 892, (la nourrice) qui l'a nourrie toute petite, cf. Pl. Mil. 698 ; Varro R. 2, 10, 8 ; pulli aluntur ab iis ut a matribus Cic. Nat. 2, 124, les petits [canards] sont nourris par elles [les poules] comme par leurs mères, cf. 2, 137 || exercitum alere Cic. Dej. 24, nourrir (entretenir) une armée, cf. Verr. 2, 5, 80 ; canes aluntur in Capitolio Cic. Amer. 56, on nourrit (entretient) des chiens au Capitole ; cum agellus eum non satis aleret Cic. Nat. 1, 72, comme son petit coin de champ ne suffisait pas à son entretien || nourrir, élever : cum in agresti cultu laboreque Romulum aluissent Cic. Rep. 2, 4, [des bergers] ayant élevé Romulus dans les mœurs et les travaux de la campagne ; omnem pueritiam Arpini altus Sall. J. 63, 3, élevé pendant toute son enfance à Arpinum [alitus Cic. Planc. 81] || alimenter, faire se développer : terra stirpes alit Cic. Nat. 2, 83, la terre nourrit (alimente) les racines ; imbres amnem aluere Hor. O. 4, 2, 5, les pluies ont alimenté (grossi) le fleuve ; cum sol Oceani alatur umoribus Cic. Nat. 2, 40, le soleil étant alimenté par les vapeurs de l'Océan 2 [fig.] nourrir, développer : spem Catilinæ mollibus sententiis alere Cic. Cat. 1, 30, nourrir les espérances de Catilina par la mollesse des décisions ; quæ res vires alit Cæs. G. 4, 1, 9, cette vie développe les forces ; eorum furor alitur impunitate Cic. Sest. 82, leur folie est nourrie par l'impunité ; si diutius alatur controversia Cæs. G. 7, 32, 5, si le débat était entretenu plus longtemps ; quem per annos decem aluimus contra nos Cic. Att. 7, 5, 5, un homme que nous avons pendant dix ans aidé à grandir contre nous ; civitas quam ipse semper aluisset Cæs. G. 7, 33, 1, une cité qu'il avait lui-même toujours soutenue (aidée à se développer) 3 [passif sens réfléchi], se nourrir : radicibus palmarum ali Cic. Verr. 2, 5, 87, se nourrir de racines de palmiers, cf. Verr. 2, 3, 102 ; Agr. 2, 95 ; Cæs. C. 2, 22, 1 ; lacte Cic. Nat. 2, 128, se nourrir de lait ; hominis mens discendo alitur Cic. Off. 1, 105, l'intelligence humaine se nourrit (se développe) par l'étude || cf. se alere Cæs. G. 4, 1, 5 ; 4, 4, 7 ; Cic. Tim. 18 ; Liv. 26, 30, 10.