Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: infra

infra īnfrā (inferā), adv. et prép.

I adv., 1 au-dessous, en bas, à la partie inférieure : Cic. Rep. 6, 17 ; infra scripsi Cic. Att. 8, 6, 2, j'ai transcrit ci-dessous ; naves paulo infra delatæ sunt Cæs. G. 4, 36, 4, les navires furent entraînés un peu plus bas || infra quam id quod devoratur Cic. Nat. 2, 135, plus bas que ce qui est avalé, cf. Varro R. 1, 41, 3 ; Plin. 16, 123 ; Ov. M. 2, 278 2 [fig.] au-dessous [quant au rang] : Liv. 1, 43, 11 ; Tac. Ann. 2, 43.

II prép. avec accus., 1 au-dessous de, au bas de : infra oppidum Cic. Verr. 2, 4, 51, au-dessous de la ville [au bas de la hauteur] || [sur le lit de table] Cic. Fam. 9, 26, 1 2 [fig.] a) infra Lycurgum Cic. Br. 40, postérieurt à Lycurgue ; b) magnitudine infra elephantos Cæs. G. 6, 28, plus petits que les éléphants ; c) infra duo jugera Plin. 6, 18, moins de deux arpents ; d) omnia infra se esse judicare Cic. Fin. 3, 25, juger au-dessous de soi toutes choses, cf. Cic. Tusc. 3, 15 ; infra officium alicujus Quint. 1, 7, 1, au-dessous de la tâche de qqn [indigne de qqn].