Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: altus

altus,² 2 altus, a, um, adj. dérivé du part. de alo, développé :

I haut, élevé 1 [au pr.] ex altissimo muro Cic. Scauro 4, du haut d'un mur très élevé ; aggerem altum pedes octoginta exstruxerunt Cæs. G. 7, 24, 1, ils élevèrent une terrasse de 80 pieds de haut ; sub alta Albunea Virg. En. 7, 82, au pied de la haute Albunée [source] ; est animus ex altissimo domicilio depressus Cic. CM 77, l'âme a été précipitée des régions d'en haut où elle habitait ; altior illis dea est Ov. M. 3, 181, la déesse est plus grande qu'elles 2 [fig.] altus gradus dignitatis Cic. Læl. 12, etc., haut degré d'honneur ; in altiorem locum pervenire Cic. Amer. 83, arriver à une situation plus élevée ; iste vir altus et excellens Cic. Fin. 3, 29, cet homme à l'esprit élevé et supérieur aux contingences ; altiores spiritus gerere Tac. H. 3, 66, avoir des sentiments plus élevés (une âme plus haute) ; alto voltu Hor. O. 4, 9, 42, avec une mine hautaine ; [épithète des dieux et des héros] : altus Apollo Virg. En. 10, 873, le grand Apollon ; altus Cæsar Hor. O. 3, 4, 37, le grand César || litteræ altiores Sen. Ben. 5, 13, 3 culture littéraire un peu relevée || altum [n. sing. ou pl. pris substt] altum petere Virg. G. 2, 210, gagner les hauteurs de l'air ; super alta tenentes Virg. En. 6, 787, occupant les hauteurs de l'Olympe ; altiora murorum Tac. H. 2, 22, les parties les plus élevées des murs || [fig.] nimis alta semper cupiebat Sall. C. 5, 5, [son âme] n'avait que des désirs (trop hauts) chimériques ; optumos mortalium altissima cupere Tac. Ann. 4, 38, [on disait] que les meilleurs des mortels ont les visées les plus hautes || ab alto Virg. En. 1, 297, des hauteurs [du ciel] ; ex alto Sen. Clem. 1, 21, 2, des hauteurs du pouvoir ; sic est hic ordo quasi... editus in altum ut Cic. Verr. 2, 3, 98, notre ordre est en quelque sorte si haut placé que... ; in alto Lucr. 4, 133, dans les hauteurs. ¶

II profond 1 fossæ quinos pedes altæ Cæs. G. 7, 73, 2, fossés profonds chacun de cinq pieds ; flumen latissimum atque altissimum Cæs. G. 1, 2, 3, fleuve très large et très profond ; valle altissima munita (spatii pars) Cæs. C. 2, 1, 3, (partie de l'espace) protégée par une vallée très profonde ; altissimis defixus radicibus Cic. Phil. 4, 13, fixé par les plus profondes racines ; altum vulnus Virg. En. 10, 856, blessure profonde 2 [au fig.] profond : [en parl. du sommeil] Liv. 7, 35, 11 ; [du repos] Virg. En. 6, 522 ; [du silence] En. 10, 63 ; [de la paix] Luc. 1, 249 ; [de la nuit] Sen. Marc. 26, 3 || alta mente repostum Virg. En. 1, 26, [le jugement de Pâris] gravé au fond du cœur ; premit altum corde dolorem Virg. En. 1, 209, il enfouit sa douleur profondément dans son cœur ; altiorem iracundiam ejus verebantur Tac. H. 2, 91, ils craignaient qu'il n'eût un ressentiment plus profond ; altior cupido Tac. H. 4, 82, un désir plus profond || n. altum [pris substt au pr. et fig.], profondeur : latum funda verberat amnem alta petens Virg. G. 1, 142, de son épervier il frappe le large fleuve, cherchant les profondeurs ; in alto vitiorum omnium sum Sen. Vita b. 17, 4, je suis dans un abîme de tous les vices ; ex alto corporis extrahere Plin. 20, 238, extirper du fond du corps || non solum ex alto penitusque, verum de summis Lucr. 4, 73, [émettre] non seulement du fond et de l'intérieur, mais encore de la surface ; non in alto latet spiritus Sen. Prov. 6, 9, le souffle de vie ne se tient pas caché dans les profondeurs ; putei in altum acti Sen. Nat. 3, 7, 3, puits menés en profondeur [creusés] 3 profond en étendue, qui s'étend au loin, reculé ; altos recessus habere Curt. 7, 11, 3, avoir des retraites profondes [en parl. de grottes] ; navis portu se condidit alto Virg. En. 5, 243, le navire s'abrita au fond du port ; (cohortes) altis ordinibus Tac. H. 2, 24, (cohortes) avec leurs rangs en profondeur || ad altiorem memoriam Œdipodis Cic. Fin. 5, 3, au souvenir reculé d'Œdipe ; alto a sanguine Teucri Virg. En. 4, 230, [provenant] du sang lointain de Teucer ; altiore initio aliquid repetere Tac. H. 2, 27, reprendre qqch. assez loin à ses débuts ; ex alto rem repetere Cic. Fam. 3, 5, 1, reprendre les choses de loin || [le n. sing. pris substt] altum, i, la haute mer : naves in altum provectæ Cæs. G. 4, 28, 3, navires entraînés dans la haute mer ; in alto jactari Cic. Inv. 2, 95, être ballotté en pleine mer ; in portum ex alto invehi Cic. Mur. 4, arriver de la haute mer dans le port ; [par anal. en parlant d'un fleuve] Liv. 21, 28, 10.