Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: insero

insero,² 2 īnsĕrō, sēvī, sĭtum, ĕre, tr., 1 semer, planter : Col. Rust. 5, 7, 3 2 insérer par greffe, enter : pirum bonam in pirum silvaticam Varro R. 1, 40, 5, enter un bon poirier sur un poirier sauvage, cf. Cic. Br. 213 || greffer : vitem Col. Arb. 8, 2, greffer la vigne ; arbutus insita nucibus Plin. 15, 57, arbousier greffé avec un noyer, cf. Virg. G. 2, 69 3 [fig.] a) greffer : in Calatinos insitus Cic. Sest. 72, incorporé parmi les Calatins ; animos corporibus Cic. Tim. 44, faire l'union intime des âmes et des corps || [abst] insitus Tac. Ann. 13, 14, un intrus ; b) implanter, inculquer : hæc inseri ab arte non possunt Cic. de Or. 1, 114, ces qualités, l'art ne peut les implanter, cf. Cic. Or. 97 ; Hor. S. 1, 3, 35 ; [surtout au part.] insitus, a, um, implanté, inné, naturel : notio insita in animis nostris Cic. Fin. 1, 31, notion implantée dans nos âmes ; insitus menti cognitionis amor Cic. Fin. 4, 18, désir d'apprendre, implanté dans l'esprit ; hoc natura est insitum ut Cic. Sulla 83, c'est un sentiment naturel que ; insitum est et inf. Sen. Ben. 4, 17, 2, il est naturel de.