Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: ambulo

ambulo ambŭlō, āvī, ātum, āre (composé de amb), intr.

I abst 1 aller et venir, marcher, se promener : [opposé à cubare] Pl. Bacch. 896 ;sedere] Cic. Fin. 5, 47 ;stare] Quint. 11, 3, 44 ;jacere] Plin. Min. Ep. 9, 36, 3 ; in sole Cic. de Or. 2, 60, se promener au soleil, cf. Leg. 2, 1 ; Ac. 2, 51 || marcher, avancer : si recte ambulaverit Cic. Att. 9, 4, 3, si [le porteur de la lettre] marche bien ; eo modo ambulat Cæsar ut... Cic. Att. 8, 14, 1, César marche d'une telle allure que...; cf. Cæl. d. Cic. Fam. 8, 15, 1 2 [en parl. de choses] mare aut amnis qua naves ambulant Cato Agr. 1, 3, une mer ou un fleuve où circulent des navires ; Nilus... ambulans Plin. 5, 51, le Nil qui se promène...; emptio ambulat per plures personas Dig. 4, 4, 15, l'achat se promène entre plusieurs mains. ¶

II avec acc., 1 [acc. de l'objet intérieur] cum maria ambulavisset, terram navigasset Cic. Fin. 2, 112, après avoir [Xerxès] marché sur la mer, navigué sur la terre ; perpetuas vias Ov. F. 1, 22, cheminer sans arrêt 2 [acc. de l'espace parcouru] biduo aut triduo septingenta milia passuum Cic. Quinct. 79, en deux ou trois jours faire une marche de sept cent mille pas ; si statim bina stadia ambulentur Plin. 23, 26, si l'on parcourait aussitôt deux stades.