Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: laboro

laboro lăbōrō, āvī, ātum, āre (labor 2), intr. et qqf. tr.

I intr., 1 travailler, prendre de la peine, se donner du mal : aratores sibi laborant Cic. Verr. 2, 3, 121, les cultivateurs travaillent pour eux ; pro aliquo Cic. de Or. 2, 206, en faveur de qqn ; in aliqua re Cic. Nat. 3, 62, dans, à qqch. || [avec ut subj.] travailler à ce que, prendre de la peine pour que : Cic. Verr. 2, 5, 126 ; Br. 92 ; Planc. 50 ; Prov. 28, etc. ; Cæs. G. 7, 31, 1 ; [avec ne] pour que ne pas : Cic. Att. 7, 17, 3 || [avec inf.] s'occuper de, s'efforcer de : Hor. P. 435 ; Plin. Min. Ep. 1, 10, 2 ; 2, 5, 9, etc. ; [surtout avec nég.] ne pas s'occuper de : Cic. Verr. 2, 3, 127 ; Att. 5, 2, 2 ; Nep. Pel. 3, 1 || [avec prop. inf.] tâcher que : Sen. Ep. 124, 1 2 être en peine, s'inquiéter : si delectamur..., sin laboramus Cic. Fin. 1, 3, si nous éprouvons du plaisir..., mais si au contraire nous éprouvons de la peine ; hoc laborant Cic. Cæcil. 68, voilà ce qui les met en peine ; de aliqua re Cic. Verr. 2, 4, 67 ; Clu. 198, etc., se mettre en peine de qqch. ; de aliquo Cic. Phil. 8, 27, au sujet de qqn, in aliqua re Cic. Att. 4, 1, 3, à propos de qqch. || [avec interr. ind.] : quam sibi constanter dicat, non laborat Cic. Tusc. 5, 26, à quel point est-il d'accord avec lui-même ? il ne s'en met pas en peine, cf. Cic. Fam. 3, 7, 6 ; Amer. 97 ; Com. 43 3 peiner, être dans l'embarras, être dans des difficultés, être en danger : ab re frumentaria Cæs. G. 7, 10, 1 ; C. 3, 9, 5, être dans l'embarras sous le rapport de l'approvisionnement de blé ; laborantibus nostris... submittit Cæs. G. 7, 20, 2, aux nôtres qui étaient en danger il envoie en secours..., cf. G. 7, 85, 1 ; ab equite hoste, a pedite laborare Liv. 9, 19, 15, être mis en danger par la cavalerie des ennemis, par leur infanterie ; [pass. imp.] ad munitiones laboratur Cæs. G. 7, 85, 4, la situation est critique près des retranchements || être dans un malaise, être tourmenté, incommodé : a frigore et æstu Varro R. 2, 2, 17, être incommodé du froid et de la chaleur ; morbo aliquo Cic. Fin. 1, 59, être incommodé de qq. maladie ; ex renibus texte confirmé Cic. Tusc. 2, 60, souffrir des reins, cf. Cic. Fam. 7, 26, 1 ; 9, 23 ; ex desiderio Cic. Fam. 16, 11, 1, souffrir du regret de l'absence ; ex ære alieno Cæs. C. 3, 22, 1, être tourmenté par les dettes ; aliud est dolere, aliud laborare Cic. Tusc. 2, 25, autre chose est de souffrir, autre chose est de peiner ; sine febri Cic. Att. 5, 8, 1, être indisposé sans fièvre || ejus artus laborabant Cic. Tusc. 2, 61, il souffrait de la goutte || [en parl. des éclipses] : curare, cum Luna laboret Cic. Tusc. 1, 92, être en souci quand la Lune est en défaillance.

II mise au pass. pers. du tour laborare id, illud [acc. de l'objet intérieur] : 1 hæc mihi ampliora multo sunt, quam illa ipsa propter quæ hæc laborantur Cic. Fam. 3, 13, 1, de telles démonstrations d'amitié sont beaucoup plus importantes pour moi que ces avantages mêmes pour lesquels elles sont dépensées 2 minus id nobis laborandum est, qualis... Cic. Verr. 2, 2, 76, nous n'avons guère à nous inquiéter de savoir quel...

III tr., 1 faire par le travail, élaborer, rem, qqch. : Hor. Epo. 5, 60 ; Prop. 4, 3, 33 ; arte laboratæ vestes Virg. En. 1, 639, tapis façonnés avec art ; laborata Ceres Virg. En. 8, 181, le pain 2 travailler, cultiver : Tac. G. 45.