Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: lapsus

lapsus,² 2 lāpsŭs, ūs, m., 1 tout mouvement de glissement, d'écoulement, de course rapide, etc., en parlant d'étoiles, de fleuves, d'oiseaux, de serpents, etc. : cum medio volvuntur sidera lapsu Virg. En. 4, 524, quand les astres roulent au milieu de leur course ; si lacus emissus lapsu et cursu suo ad mare profluxisset Cic. Div. 1, 100, si les eaux du lac déversé abandonnées à leur mouvement, à leur cours naturel, se portaient vers la mer ; volucrium lapsus Cic. Nat. 2, 99, le vol des oiseaux ; gemini lapsu dracones effugiunt Virg. En. 2, 225, les deux serpents en glissant s'échappent ; vitis serpens multiplici lapsu et erratico Cic. CM 52, la vigne qui déploie en rampant ses jets multipliés et vagabonds ; pedibus rotarum subjiciunt lapsus Virg. En. 2, 236, sous les pieds du cheval on met le glissement de roues (des roues qui glissent, qui tournent) 2 action de glisser, de trébucher, chute : sustinere se a lapsu Liv. 21, 35, 12, s'empêcher de glisser ; lapsus terræ Liv. 21, 36, 2, éboulement du sol || chutes, contusions, meurtrissures : Plin. 22, 43 3 [fig.] faux pas, trébuchement, erreur : Cic. de Or. 2, 339 ; Ac. 1, 45.