Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: licet

licet,¹ 1 lĭcĕt, cŭit et cĭtum est, ēre, intr. et impers.

I intr., être permis [avec pron. n. pour sujet] : non idem licet mihi, quod iis qui... Cic. Verr. 2, 5, 188, je n'ai pas les mêmes prérogatives que ceux qui..., cf. [défin. du mot] Cic. Phil. 13, 14 ; nihil, quod per leges liceret Cic. Mil. 43, rien qui fût permis par les lois || [pl. rare] : cum in servum omnia liceant Sen. Clem. 1, 18, 2, quoique tout soit permis envers un esclave.

II impers., il est permis : 1 si per te licebit Cic. Phil. 2, 51, si tu le permets ; si per vos licitum erit Cic. Amer. 127, si vous le permettez ; [fut. d. st. ind.] liciturum esset Cic. Att. 2, 1, 5 || quoad licet Cic. Agr. 2, 17, tant que cela est permis 2 avec inf. : videre licuit Cæs. C. 3, 27, 1, on aurait pu voir ; stultitiam accusare quamvis copiose licet Cic. Tusc. 3, 73, on peut accuser autant qu'on voudra la sottise ; [inf. passif] intellegi jam licet Cic. Rep. 1, 60, on peut comprendre dès lors, cf. Cic. Or. 202 ; Cæs. C. 3, 28, 4 || licet nemini contra patriam ducere exercitum Cic. Phil. 13, 14, personne n'a le droit de conduire une armée contre sa patrie ; licuit esse otioso Themistocli Cic. Tusc. 1, 33, Thémistocle eût pu jouir du repos ; si civi Romano licet esse Gaditanum Cic. Balbo 29, si un citoyen romain peut être citoyen de Gadès || [avec prop. inf.] : loci in quibus te habere nihil licet Cic. Verr. 2, 5, 46, lieux, où tu ne peux rien avoir, cf. Verr. 2, 5, 84 ; 5, 154, etc. ; licet etiam mortalem esse animum judicantem æterna moliri Cic. Tusc. 1, 91, il est permis à qqn même qui croit l'âme mortelle de méditer l'éternité, cf. Cic. Off. 1, 92 ; Tusc. 5, 44 || [avec inf. pass.] totum illud concludi sic licet Cic. Fin. 2, 104, on peut conclure tout cela par ce raisonnement, cf. Cic. Tusc. 1, 27 ; Off. 1, 20 ; Div. 2, 34 || [av. subj.] : Pl. Capt. 303 ; Rud. 139 ; Ter. Phorm. 347 ; licet dicat... Cic. Verr. 2, 4, 133, il peut dire..., cf. Att. 1, 16, 8 ; 5, 1, 4 ; studium deponat licebit Cic. Amer. 49, il lui sera loisible de renoncer à ses goûts, cf. Pis. 87 || avec ut [bas-latin]. → arch. licessit = licuerit Pl. As. 603 ; impér. liceto CIL 1, 582, 12, etc.