Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: lito

lito lĭtō, āvī, ātum, āre, intr. et tr.

I intr., 1 sacrifier avec de bons présages, obtenir de bons présages pour une entreprise : Manlium egregie litasse Liv. 8, 9, 1, [il disait] que Manlius dans son sacrifice avait obtenu des présages particulièrement heureux ; ab collega litatum est Liv. 8, 9, 1, le sacrifice du collègue a eu d'heureux présages || litatur alicui deo Cic. Div. 2, 38, on fait à un dieu un sacrifice avec des présages heureux ; proximā hostiā litatur sæpe pulcherrime Cic. Div. 2, 36, avec la victime immolée tout de suite après, on a souvent les présages les plus beaux du monde ; (Mercurio) humanis hostiis litare Tac. G. 9, offrir à Mercure des victimes humaines en sacrifice propitiatoire ; [abl. abs. n.] nec auspicato nec litato instruunt aciem Liv. 5, 38, 1, sans avoir consulté les auspices ni obtenu d'heureux présages dans un sacrifice, ils rangent leur armée en bataille 2 [fig.] donner satisfaction à : publico gaudio Plin. Min. Pan. 52, 4, satisfaire à la joie publique 3 donner de bons présages, annoncer le succès : victima litavit Suet. Oth. 8, la victime donna de bons présages, cf. Aug. 96 ; Mart. 10, 73, 6.

II tr., 1 sacra litare, sacrifier de façon heureuse, avec d'heureux présages : litare sacra fordā bove Ov. F. 4, 630, faire un sacrifice agréable au moyen d'une vache pleine ; sacris litatis Virg. En. 4, 50, le sacrifice ayant été heureux, avec d'heureux présages, cf. Ov. M. 14, 156 || [avec dat. de la divinité à qui on offre le sacrifice] : Stat. Th. 10, 338 ; Luc. 1, 632 2 offrir en sacrifice : plura non habui, dolor, quæ tibi litarem Sen. Med. 1020, je n'avais rien de plus à te sacrifier, ô mon ressentiment 3 apaiser par un sacrifice : sacris deos Serv. En. 4, 50, apaiser les dieux par un sacrifice ; numen hostiis Amm. 29, 1, 31, apaiser la divinité en immolant des victimes, cf. *Apul. M. 4, 32 || faire expier : centurionum interitio hac pœna adversariorum est litata B. Hisp. 24, 6, la mort des centurions fut vengée par ce châtiment infligé aux adversaires.