Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: mater

mater mātĕr, tris, f. (μήτηρ), 1 mère : pietas in matrem Cic. Læl. 11, affection pieuse pour sa mère ; quæ matre Asteria est Cic. Nat. 3, 46, qui a pour mère Astéria ; matrem esse de aliquo Ov. H. 9, 48, être rendue mère par qqn || [familt] bonne mère : Pl. Rud. 262 || [épith. des déesses] : Vesta mater Virg. G. 1, 498, auguste Vesta ; [en part.] Mater Magna Cic. Sest. 56, ou Mater Virg. G. 4, 64, la grande déesse, Cybèle 2 mère [des animaux] : Varro R. 2, 4 ; Virg. G. 3, 398 || [souches des arbres] : Virg. G. 2, 23 ; Plin. 12, 23 || cité mère, patrie : Virg. En. 10, 172 || métropole : Flor. 3, 18, 5 3 la mère = l'affection maternelle : Ov. M. 7, 629 ; Sen. Med. 928 || la maternité : Sen. Herc. Œt. 389 4 mère, cause, origine, source : mater omnium bonarum artium sapientia est Cic. Leg. 1, 58, la sagesse est la mère de tout ce qui est bon ; voluptas, malorum mater omnium Cic. Leg. 1, 47, la volupté, mère de tous les maux ; similitudo est satietatis mater Cic. Inv. 1, 76, la monotonie engendre la satiété. → matre dat. CIL 1, 379.