Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: minor

minor,² 2 mĭnŏr, ŭs, ōris, comp. de parvus, plus petit, moindre [pr. et fig.] v. parvus : quod in re majore valet, valeat in minore Cic. Top. 23, qui prouve le plus prouve le moins ; minor capitis Hor. O. 3, 5, 42 = capite deminutus, déchu de ses droits de citoyen || aliquot annis minor natu Cic. Ac. 2, 61, plus jeune d'un certain nombre d'années ; filia minor regis Cæs. C. 3, 112, 10, la plus jeune des deux filles du roi ; minor triginta annis natus Cic. Verr. 2, 2, 122, âgé de moins de trente ans : minor annis sexaginta Cic. Amer. 100, âgé de moins de soixante ans || minores Cic. Br. 232, les plus jeunes [d'une génération] ; [poét.] les descendants : Virg. En. 1, 532 || [avec inf. poét.] : tanto certare minor Hor. S. 2, 3, 313, si inférieur pour rivaliser, si loin de rivaliser, cf. Sil. 5, 76 || [n. pris substt] : non minus inerat auctoritatis quam Cic. Sulla 12, il n'y avait pas dedans moins d'autorité que ; uno signo ut sit minus quam ex lege oportet Cic. Verr. 2, 1, 117, en sorte qu'il y ait un sceau de moins que la loi ne l'exige, cf. Cic. Verr. 2, 1, 150 ; minoris vendere Cic. Off. 3, 51, vendre moins cher ; aliquid minoris ducere Sall. J. 32, 5, regarder qqch. comme de moindre valeur.