Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: moneo

moneo mŏnĕō, ŭī, ĭtum, ēre, tr. (rac. men, cf. memini), 1 faire songer à qqch., faire souvenir : aliquem de aliqua re Cic. Att. 11, 16, 5, faire songer qqn à qqch., cf. Cic. Q. 2, 3, 6 || [avec acc. de pron. n.] : id ipsum, quod me mones Cic. Att. 14, 19, 1, ce à quoi précisément tu me fais penser, cf. Cic. Fam. 3, 3, 1 ; Cat. 2, 20 ; Sall. C. 58, 3 ; nec ea, quæ ab natura monemur, audimus Cic. Læl. 88, nous n'entendons pas les avertissements de la nature || aliquem alicujus rei : milites temporis ac necessitatis monet Tac. Ann. 1, 67, il appelle l'attention des soldats sur les circonstances et sur la nécessité du moment || [avec prop. inf.] faire observer que : Cic. Verr. 2, pr. 43 ; Domo 105 ; Cæs. C. 3, 89, 4 ; res ipsa monebat tempus esse Cic. Att. 10, 8, 1, les événements eux-mêmes me rappelaient qu'il était temps ; cum Nicanorem insidiari Piræo a Dercillo moneretur Nep. Phoc. 2, 4, étant prévenu par Dercillus que Nicanor complotait contre le Pirée 2 avertir, engager, exhorter ; [avec ut subj.] avertir de, engager à : Cæs. G. 1, 20, 6 ; Cic. Fam. 10, 1, 2, etc. || [avec ne] avertir de ne pas : Cic. Div. 1, 55 || [avec subj. seul] : Cic. Verr. 1, 1, 36 || [avec inf.] : ratio ipsa monet amicitias comparare Cic. Fin. 1, 66, la raison même avertit de se ménager des amitiés, cf. Cic. Inv. 2, 66 ; CM 32 ; Sall. C. 52, 3 ; J. 19, 2 ; Tac. Ann. 1, 63, etc. ; [av. inf. pass.] Mart. 1, 109, 13 3 donner des avertissements, des inspirations, éclairer, instruire : tu vatem, tu Diva, mone Virg. En. 7, 41, toi à ton poète, toi, Muse, donne l'inspiration ; velut divinitus mente monita Liv. 26, 19, 4, comme avec une intelligence inspirée des dieux || prédire, annoncer : Virg. En. 3, 712. → subj. pf. monerim, is... Pac. d. Non. 507, 24.