Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: moror

moror,¹ 1 mŏror, ātus sum, ārī (mora), intr. et tr.

I intr., 1 s'attarder : Ter. Eun. 460 || [fig.] ne multis morer Cic. Verr. 2, 4, 104, pour ne pas m'attarder beaucoup, pour abréger ; quid multis moror Ter. Andr. 114, pourquoi m'attarder ? abrégeons ; voir aussi II § 1 ne te morer || nec morati sunt, quin decurrerent Liv. 40, 31, 8, et, sans tarder, ils descendirent en courant 2 s'arrêter, rester, demeurer : Brundisii Cic. Fam. 15, 17, 2 ; in provincia Cic. Att. 7, 2, 5, rester à Brindes, dans sa province, cf. Sen. Ep. 32, 1 || morati part. pris substt, gens (soldats) arrêtés, séjournant : Liv. 21, 47, 3 ; 21, 48, 6 ; 24, 41, 4 || in Italia morari, dum litteræ veniant Cic. Fam. 11, 24, 2, attendre en Italie jusqu'à l'arrivée d'une lettre.

II tr., 1 retarder, suspendre, arrêter : alicui manum Cæs. G. 5, 44, 8, arrêter la main de qqn ; non hos paludes, non silvæ morantur Cæs. G. 6, 35, 7, ni les marais ni les forêts ne les arrêtent ; aliqua re morari aliquem ab itinere proposito Liv. 23, 28, 9, par qqch. faire obstacle au plan de marche de qqn || ne te longis ambagibus morer Hor. Ep. 1, 7, 82, pour ne pas te retarder par de trop longs détails, pour abréger || [avec inf.] balancer à, hésiter à : Cic. Phil. 5, 33 || non moror quominus Liv. 3, 54, 4, je ne mets aucun retard à ce que, cf. Liv. 9, 11, 10 || non morari aliquem quin Pl. Aul. 612, ne pas retarder qqn et l'empêcher de..., cf. B. Alex. 55, 2 2 aliquem nihil ou non morari, ne pas retenir qqn, le laisser libre d'aller : Pl. Cist. 457 ; Ter. Eun. 460 ; Phorm. 718 || [en parl. d'un accusé] : Liv. 4, 42, 8 ; 8, 35, 8 3 aliquid nihil ou non morari, ne pas se soucier de qqch., ne pas tenir à, ne pas faire cas de : Pl. Aul. 162 ; Pœn. 490 ; Ter. Eun. 184 ; Hor. Ep. 1, 15, 16 ; 2, 1, 264 || [avec prop. inf.] a) je ne veux pas : nil moror eum tibi esse amicum Pl. Trin. 337, je ne me soucie pas que tu l'aies pour ami ; b) je ne m'oppose pas à ce que, je veux bien : nihil moror eos salvos esse Ant. d. Cic. Phil. 13, 35, je veux bien qu'ils soient saufs. → formes actives moro, āre : Næv. Com. 68 ; Pacuv. 181 ; Enn. Scen. 424.