Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: nec

nec nĕc, nĕque,

I primitt nec est adv. de négation, c. non (de ne-ce, cf. negotium, neg-lego), ne... pas, v. Fest. 162 : [d. les textes de lois] senatori qui nec aderit culpa esto Cic. Leg. 3, 11, pour le sénateur absent, qu'il y ait délit, cf. Cic. Leg. 3, 6 ; 9 ; Enn. Scen. 89 ; Virg. B. 9, 6 ; v. aussi nec opinans, nec opinatus ; nec procul Liv. 1, 25, 10, non loin || de même neque Cato Agr. 141, 4 ; neque opinans B. Afr. 66 ; B. Alex. 75.

II conjonction = et non, et ne... pas, 1 [lie deux mots, deux propos.] : non eros nec dominos appellabant eos Cic. Rep. 1, 64, ils ne les appelaient pas maîtres ni seigneurs ; censeo... nec sequor magos... Cic. Leg. 2, 26, mon avis est que... et je ne suis pas l'opinion des mages || [porte sur un mot seult de la seconde propos.] : cum consules... duxissent neque inventis in agro hostibus Ferentinum urbem cepissent Liv. 7, 9, 1, comme les consuls avaient conduit... et comme, n'ayant pas trouvé les ennemis en campagne, ils s'étaient emparés de la ville de Férentinum ; [surtout dans les tours comme nec idcirco minus] Cic. de Or. 2, 151, et ce n'est pas une raison pour que ne... pas ; neque eo magis Nep. Paus. 2, 3, etc., et ce n'est pas à cause de cela que davantage ; neque eo minus Liv. 41, 8, 8, ou neque eo secius Nep. Att. 2, 2, et cela n'empêche pas que || nec ullus, nec quisquam au lieu de et nullus, et nemo, etc. : Curt. 4, 2, 8 ; Liv. 38, 25, 2 ; Tac. Agr. 16 2 [avec adjonction d'autres particules] : neque vero, nec vero, et vraiment ne... pas, ni non plus, mais non plus ; neque autem Cic. Fam. 5, 12, 6, mais (et) non plus || nec tamen, neque tamen Cic. Rep. 2, 64 ; Amer. 133, et pourtant ne... pas ; nec enim, neque enim Cic. Fin. 2, 117 ; Læl. 31, etc., car, en effet ne... pas 3 nec (neque)... non : a) [pour enchérir sur une affirmation] il n'est pas vrai que ne... pas : nec vero non eadem ira... Cic. Mil. 86, et il n'est certainement pas vrai que ce ne soit pas la même colère qui... = et c'est évidemment aussi la même colère qui... ; nec vero Aristoteles non laudandus... Cic. Nat. 2, 44, et il faut aussi certainement louer Aristote... ; neque meam mentem non domum sæpe revocat exanimata uxor Cic. Cat. 4, 3, et bien sûr c'est à ma maison que ma pensée est rappelée souvent par l'abattement d'une épouse ; neque... debeo... neque non me tamen mordet aliquid Cic. Fam. 3, 12, 2, si je ne dois pas..., il n'en reste pas moins vrai pourtant que j'ai qq. scrupule ; b) nec non = et aussi, et : Varro R. 3, 2, 14 ; nec non et, même sens, Virg. En. 1, 707, ou nec non etiam Varro R. 1, 1, 6 ; 2, 10, 9 ; 3, 16, 26 ; Suet. Gramm. 23 ; c) [neque fortifié par haud chez les com.] : neque ille haud objiciet Pl. Epid. 664, et il ne me reprochera pas..., cf. Pl. Bacch. 1037 ; Ter. Andr. 205 4 [suivi d'une parataxe] : neque in his corporibus... inest quiddam quod..., et non inest Cic. Mil. 84, il n'est pas vrai que, tandis que dans nos corps il y a un principe qui..., il n'y en ait pas un..., cf. Cic. Fato 15 || [portant sur 2 membres reliés par et] Cæs. G. 7, 30 5 [au lieu de nihil... nihil on a nihil... nec] : nihil erroris nec obscuritatis Cic. Sulla 78, pas d'erreur ni d'obscurité ; neminem posse contendere nec adseverare Cic. Ac. 2, 35, que personne ne peut soutenir une discussion ni affirmer ; nullæ lites neque controversiæ Cic. de Or. 1, 118, pas de procès ni de débats ; quem numquam vidisset neque audisset Cic. Cæc. 29, [un homme] qu'il n'avait jamais vu ni entendu 6 = et qui plus est ne... pas (cf. et... quidem) : nuntii tristes nec varii Cic. Att. 3, 17, 1, des nouvelles tristes et malheureusement uniformes, cf. Cic. Fam. 4, 4, 1 ; Liv. 5, 33, 11 ; 30, 15, 7 7 [rare, au lieu de ac non, et non pas] : Cic. Arch. 2 8 = ne... quidem, non plus : Cic. Top. 23 ; Cæl. d. Cic. Fam. 8, 11, 2 ; Liv. 23, 18, 4 ; 31, 22, 7 ; 40, 20, 6 ; Sen. Const. 5, 4 ; Ira 1, 20, 6, etc. 9 = et ne, après ut ou impératif : Cic. Fam. 1, 9, 19 ; Off. 1, 92 ; Verr. 2, 3, 115 ; de Or. 1, 19 ; Liv. 3, 52, 11 ; 7, 31, 9 ; 27, 20, 12 ; 39, 10, 8 || après ne : Liv. 2, 32, 10 ; 3, 21, 6 ; 26, 42, 2 ; 40, 46, 4 10 [balancements] : a) nec... nec ; neque... neque, ni... ni ; b) [développant une idée négative] : non possum nec cogitare nec scribere Cic. Att. 9, 12, 1, je ne puis ni penser ni écrire ; nemo umquam neque poeta neque orator fuit Cic. Att. 14, 20, 2, il n'y eut jamais personne ni poète ni orateur ; nihil nec subterfugere... nec obscurare... Cic. Clu. 1, ni escamoter... ni dissimuler quoi que ce soit ; negas te posse nec approbare nec improbare Cic. Ac. 2, 96, tu déclares ne pouvoir ni approuver ni désapprouver ; c) neque (nec)... et, d'une part ne... pas..., d'autre part... Cic. Or. 219 ; Domo 6 ; Fam. 6, 10, 2 ; Att. 1, 20, 1, etc. || et... neque (nec), d'une part... d'autre part... ne pas : Cic. Br. 251 ; Verr. 2, 2, 141 ; Phil. 13, 13 ; Tusc. 5, 112, etc. ; d) neque (nec)..., neque (nec), puis atque ou que soulignant l'affirmation : Socrates nec patronum quæsivit nec judicibus supplex fuit adhibuitque liberam contumaciam Cic. Tusc. 1, 71, Socrate ne daigna ni chercher un avocat ni supplier ses juges ; au contraire il montra une noble opiniâtreté, cf. Cic. Ac. 2, 126 ; Fin. 1, 41 ; Off. 1, 102, etc.