Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: nunc

nunc nunc, (num-ce), adv., 1 [sens temporel] maintenant, à présent : a) nunc..., quondam Cic. de Or. 1, 187, à présent..., autrefois ; erat tunc... ; nunc Cic. Phil. 7, 14, il y avait alors... ; maintenant ; nunc hoc, illud alias Cic. Tusc. 1, 23, traitons ce point-ci maintenant, le second une autre fois ; aut [hunc] nunc cogitare aut molitum aliquando aliquid putas Cic. Mil. 67, tu crois ou qu'il médite qqch. maintenant ou qu'il a machiné qqch. un jour ; nunc demum Cic. Att. 16, 3, 1, maintenant seulement ; nunc olim Virg. En. 4, 627 ; Luc. 9, 604, maintenant ou qq. jour, tôt ou tard ; ut nunc est Cic. Att. 12, 29, 1, pour le moment ; nunc ipsum Cic. Att. 7, 3, 2, à présent même, à ce moment précisément, cf. Cic. Att. 8, 9, 1 ; 12, 40, 2 ; b) [avec verbes au passé, qqf. au fut., transportés par la pensée dans le prés.] : quos campos... vidissem, hos nunc videbam... Cic. Verr. 2, 3, 47, ces champs que pourtant j'avais vus..., je les voyais maintenant..., cf. Cic. Planc. 55 ; Att. 2, 24, 4 ; Br. 250 [etiam nunc Cæs. G. 6, 40, 6 ; 7, 62, 6] ; [d. le st. ind.] Nep. Timol. 5, 3 ; Liv. 3, 19, 8 ; 3, 40, 10, etc. || [avec fut.] désormais : Catul. 8, 16 ; c) nunc... nunc, tantôt... tantôt [non classique] : Curt., Liv. 2 [sens logique] : a) vera igitur illa sunt nunc omnia Cic. Ac. 2, 106, ainsi donc maintenant tous ces dogmes sont vrais, cf. Cic. Leg. 1, 27 ; b) [opposition à une hypothèse] nunc, nunc autem, nunc vero, mais, mais en réalité (grec νῦν δέ) : si nihil animus præsentiret... ; nunc... Cic. Arch. 29, si l'âme ne pressentait rien... ; mais..., cf. Tusc. 3, 2 ; Verr. 2, 5, 171 ; etc.nuncin = nuncne Ter. Andr. 683, est-ce maintenant que...?