Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: offendo

offendo offendō, fendī, fēnsum, ĕre (ob et inus. fendo), intr. et tr.

I intr., 1 se heurter contre [avec dat.] : solido Hor. S. 2, 1, 78, se heurter contre du solide || [abst] se heurter, subir un heurt : in tenebris Cic. Fam. 9, 2, 2, se heurter dans les ténèbres 2 [fig.] a) achopper, subir un malheur : naves offenderunt Cæs. C. 3, 8, 2, les navires eurent un échec ; quotiens ducis vitio in exercitu esset offensum Cæs. C. 3, 72, 4 [ils oubliaient] combien de fois par la faute du chef une armée avait subi un échec, cf. Cæs. G. 6, 36, 2 ; multi viri fortes et terra et mari sæpe offenderunt Cic. Verr. 2, 5, 131, beaucoup d'hommes de guerre énergiques ont éprouvé des échecs et sur terre et sur mer ; quicquid offendit Sen. Ep. 81, 2, toute entreprise qui échoue ; fenus offendit Sen. Ep. 96, 1, mes rentes sont compromises ; b) broncher, commettre une faute : ipsi offenderunt, alios reprehendunt Cic. Clu. 98, eux-mêmes ont bronché, ils accusent autrui ; si quid offenderit, nihil tibi offenderit Cic. Fam. 2, 18, 3, s'il manque sur qq. point, le manquement ne retombera pas sur toi ; [pass. impers.] si paulum modo in numeris offensum est Cic. de Or. 3, 196, s'il y a eu la moindre faute dans la métrique ; c) ne pas réussir, être malheureux : apud aliquem Cic. Sest. 105 ; Att. 10, 4, 8, n'avoir pas la faveur de qqn, mécontenter qqn ; d) éprouver un choc, être choqué, mécontent, offensé : quis venit, qui offenderet ? Cic. Att. 12, 40, 2, est-il qqn qui, venu me voir, ait été mécontent ? in aliquo Cic. Mil. 99 ; Cæs. C. 2, 32, 11, être mécontent de qqn, avoir qqch. à lui reprocher ; [pass. impers.] in poetæ cincinnis offenditur Cic. de Or. 3, 100, on est choqué, mécontent des frisures [du style trop orné] d'un poète, cf. Cic. de Or. 1, 259.

II tr., 1 heurter : aliquem genu Pl. Curc. 282, heurter qqn du genou || faire heurter : caput ad fornicem Quint. 6, 3, 67, donner de la tête contre la voûte ; latus vehementer offendit Cic. Clu. 175, il heurta son flanc (il se heurta le flanc) violemment 2 trouver, rencontrer : si te hic offendero, moriere Enn. d. Cic. Rab. Post. 29, si je te rencontre ici, tu mourras, cf. Cic. Att. 7, 26, 1 ; nondum perfectum templum offenderant Cic. Verr. 2, 4, 64, ils avaient trouvé le temple encore inachevé ; omnia aliter offendit ac jusserat Cic. Rep. 1, 59, il trouva tout autrement qu'il n'avait ordonné, cf. Cic. Att. 15, 11, 3 ; Fam. 5, 17, 2 ; 9, 11, 1 ; 16, 10, 1 3 choquer, blesser : nares Lucr. 6, 791, blesser l'odorat ; aciem oculorum Plin. 35, 97, blesser la vue 4 [fig.] a) porter atteinte à : existimationem alicujus Cic. Fam. 3, 8, 7, blesser la réputation de qqn, cf. Cic. Verr. 2, 2, 117 ; b) choquer, mécontenter, offenser : quos offendit noster minime nobis injucundus labor Cic. Fin. 1, 3, ceux que mécontente le travail auquel je me livre non sans plaisir ; aliquem in aliqua re Cic. Fam. 3, 8, 4, offenser qqn en qqch. ; aliquem aliqua re Cic. Balbo 59, offenser qqn par qqch. ; fortasse in eo ipso offendetur (Cæsar), cur non Romæ potius Cic. Att. 9, 6, 1, peut-être sera-t-il froissé précisément sur ce point : pourquoi pas plutôt à Rome ? [avec prop. inf.] componi aliquid de se, offendebatur Suet. Aug. 89, il n'aimait pas qu'on composât qqch. à sa louange.