Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: opera

opera ŏpĕra, æ, f. (opus).

I 1 travail, activité : sine hominum manu atque opera Cic. Off. 2, 14, sans la main ni le travail de l'homme ; ut sint opera, studio, labore meo doctiores cives mei Cic. Fin. 1, 10, pour que mon activité, mon application, ma peine contribuent à instruire mes concitoyens ; ipse dabat purpuram, tantum operam amici Cic. Verr. 2, 4, 59, il fournissait lui-même la pourpre, et ses amis seulement la main-d'œuvre ; forensis opera Cic. Ac. 2, 2 ; opera publica Cic. Ac. 2, 6, activité employée au forum [travaux du forum], au service de l'État [activité politique] ; (mercennarii) quorum operæ, non quorum artes emuntur Cic. Off. 1, 150, (les mercenaires) dont on paie le travail et non le talent ; multam operam amicis et utilem præbere Cic. Br. 174, mettre au service de ses amis une activité grande et utile, se dépenser beaucoup pour ses amis et utilement, cf. tribuere Cic. Div. 2, 7 ; in aliqua re operam curamque ponere Cic. Off. 1, 19, mettre de l'activité et du soin dans qqch., cf. consumere Cic. de Or. 1, 234 ; magnum studium multamque operam in rem conferre Cic. Off. 1, 19, consacrer beaucoup d'application et de travail à une chose ; judiciis operam dare Cic. Br. 117, donner son concours aux tribunaux [faire partie des jurys] ; ad rem operam suam polliceri Cic. Amer. 20, promettre son concours pour une chose ; opera alicujus uti Cæs. C. 3, 59, 1, faire appel au concours de qqn, cf. Cic. Cat. 3, 14 || pleraque sunt hominum operis effecta Cic. Off. 2, 12, la plupart sont l'œuvre d'activités humaines, cf. Cic. Verr. 2, 5, 123 (cf. operibus hominum Cic. Nat. 2, 151) ; forensibus operis, laboribus, periculis Cic. Fin. 1, 10, étant donné les manifestations de mon activité au forum, les fatigues, les dangers que j'y ai supportés ; operæ cotidianæ Cic. Mur. 21, occupations quotidiennes 2 activité au service de qqn ou de qqch., service : aut opera benigne fit alicui aut pecunia Cic. Off. 2, 52, on fait du bien à qqn ou en s'employant pour lui ou avec de l'argent ; operas alicui dedere Pl. Bacch. 45, donner ses services à qqn ; Musis operas reddere Cic. Fam. 16, 10, 2, se remettre au service des Muses ; operæ et officia Cic. Off. 2, 68, services et bons offices ; operas pro magistro dare Cic. Att. 11, 10, 1, servir en qualité de sous-directeur ; in operis societatis esse Cic. Fam. 13, 9, 3, être dans les services d'une société ; annuæ operæ Cic. Att. 6, 2, 6, les services d'une année [gouvt d'une province] 3 [expr.] opera experiri aliquid Pl. Bacch. 387, éprouver qqch. par les faits, par l'expérience 4 [sens concret] : a) journée de travail : puerilis una opera Col. Rust. 11, 2, 44, une seule journée d'enfant, cf. Varro R. 1, 50, 3 ; quaternis operis Varro R. 1, 18, 2, avec quatre journées de travail pour chaque arpent ; b) travailleur, ouvrier, manœuvre : [au sing. un seul ex. : Hor. S. 2, 7, 118] pl., operæ, ārum Cic. Verr. 2, 2, 13, etc. ; [mais surtout en mauv. part] Cic. Sest. 38 ; Domo 79 ; Q. 2, 3, 4, bandes salariées, suppôts ; operæ theatrales Tac. Ann. 1, 16, claqueurs.

II 1 soin, attention, peine : operam dare virtuti Cic. Læl. 84, s'appliquer à la vertu ; Moloni Cic. Br. 312, se consacrer à Molon, suivre ses leçons || date operam Pl. Mil. 98 ; Ter. Phorm. 30, accordez votre attention ; fabulæ huic operam dare Pl. Capt. 54, accorder son attention à cette pièce [ad nostrum gregem Pl. Cas. 22, à notre troupe] || [avec ut] mettre ses soins à obtenir que : Cic. Phil. 3, 37, etc. ; [avec ne] à empêcher, à éviter que : Cic. Off. 2, 74, etc. ; [avec subj. seul sans ut] Planc. d. Cic. Fam. 10, 21, 6 ; Varro R. 1, 13, 7 ; [avec inf.] Ter. Hec. 553 || operam perdere Cic. de Or. 1, 126 ; operam et oleum perdere Cic. Fam. 7, 1, 3, perdre sa peine, perdre sa peine et son huile, perdre son temps et sa peine 2 [expressions] a) operā meā, tuā, etc., par mes, tes soins, etc., grâce à moi, à toi... : Cic. CM 11 ; b) eādem operā Pl. Capt. 450, du même coup, par la même occasion ; unā operā... qua... Pl. Capt. 563, par la même occasion que ; c) dedita opera Cic. Br. 33, à dessein, de propos délibéré, ou data opera Cæl. d. Cic. Fam. 8, 1, 1 ; Plin. Min. Ep. 7, 12, 6, etc. 3 possibilité de donner ses soins à qqch., libre disposition de ses soins, de sa peine, etc. : dicam, si videam tibi esse operam aut otium Pl. Merc. 286, je te le dirais, si je te voyais dispos ou de loisir ; deest mihi opera, quæ non modo tempus, sed etiam animum vacuum ab omni cura desiderat Cic. Q. 3, 4, 4, il me manque la libre disposition de moi, qui réclame non seulement du loisir, mais encore l'affranchissement de tout souci || [express.] a) operæ non est Pl. Merc. 918, ce n'est pas dans les choses faisables ; operæ ubi mihi erit ad te venero Pl. Truc. 883, quand je disposerai de moi, je viendrai te trouver ; si operæ illi esset Liv. 5, 15, 6, si cela lui était possible ; non operæ est avec inf. Liv. 33, 20, 13 ; 41, 25, 8, ce n'est pas dans les choses faisables de, ce n'est pas une tâche possible de, ou operæ non est alicui Liv. 4, 8, 3 ; 21, 9, 3 ; b) non operæ est avec inf., il n'est pas à propos, opportun de, ce n'est pas le moment de : Liv. 44, 36, 13, ou cela ne vaut pas la peine de : Liv. 1, 24, 6 ; 29, 17, 17 ; c) operæ pretium facere, est operæ pretium, v. pretium.