Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: otium

otium,¹ 1 ōtĭum, ĭī, n.(opp. à negotium), 1 loisir, repos, [et en part.] repos loin des affaires, loin de la politique : in otio de negotiis cogitare Cic. Off. 3, 1, méditer sur les affaires dans les heures de loisir ; mihi fuit ne otium quidem umquam otiosum Cic. Planc. 66, je n'ai jamais eu même un moment de loisir oisif ; otium cum dignitate Cic. de Or. 1, 1, repos (retraite des affaires) honorable, cf. Cic. Sest. 98 ; Br. 8 2 inaction, oisiveté : languescere in otio Cic. Ac. 2, 5, languir dans le désœuvrement, cf. Cic. Agr. 2, 103 ; otio languere Cic. Nat. 1, 7, languir du fait de l'inaction 3 loisir studieux : otium litteratum Cic. Tusc. 5, 105, loisir consacré aux lettres || études faites à loisir, études de cabinet : Cic. Leg. 3, 14 ; [poét.] otia nostra Ov. Tr. 2, 1, 224, les œuvres de mon loisir 4 paix, calme, tranquillité : Cic. Agr. 2, 102 ; Cæs. C. 1, 5, 5 ; 2, 36, 1 ; Nep. Timol. 3, 2 ; ab externis armis otium fuit Liv. 3, 14, 1, au dehors il n'y eut pas d'hostilités pour troubler le repos, cf. Liv. 4, 35, 2 5 [expr. adv.] per otium Liv. 27, 2, 9, à loisir, tranquillement.