Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aperio

aperio ăpĕrĭō, pĕrŭī, pertum, īre, tr., 1 ouvrir, découvrir : alicui portas Cic. Phil. 3, 32, ouvrir à qqn les portes de la ville ; litteras Cic. Cat. 3, 7 ; oculos Cic. Mil. 85, ouvrir une lettre, les yeux ; caput, partes corporis Cic. Phil. 2, 77 ; Off. 1, 129, découvrir sa tête, des parties du corps || vomicam Cic. Nat. 3, 70 ; corpora hominum Cic. Ac. 2, 122, ouvrir un abcès, le corps humain || [réfléchi et pass. moyen] : valvæ se ipsæ aperuerunt Cic. Div. 1, 74, les portes s'ouvrirent d'elles-mêmes, cf. 2, 67 ; ubi aliud os amnis aperitur Curt. 6, 4, 7, où s'ouvre une autre bouche du fleuve, cf. Sen. Nat. 6, 9, 2 ; [en parl. d'étoiles] se aperire Sen. Nat. 2, 52 ou aperiri Sen. Nat. 2, 51, se découvrir, se montrer 2 ouvrir, creuser [= faire en ouvrant, en creusant] : fundamenta templi Liv. 1, 55, 2, creuser les fondations du temple ; subterraneos specus Tac. G. 16, creuser des retraites souterraines || viam, vias, iter, ouvrir, frayer, creuser une route, des routes, un chemin : Sall. C. 58, 7 ; Liv. 7, 33, 11, etc. 3 [fig.] ouvrir, mettre à découvert : viam Lucr. 1, 373 ; Virg. En. 11, 884 ; Liv. 26, 45, 9, ouvrir, laisser libre une route ; immissi cum falcibus purgarunt et aperuerunt locum Cic. Tusc. 5, 65, envoyés avec des faucillons, ils nettoyèrent et mirent à découvert l'emplacement ; populus Romanus aperuit Pontum Cic. Arch. 21, le peuple romain ouvrit le royaume du Pont ; fontes philosophiæ Cic. Tusc. 1, 6, ouvrir les sources de la philosophie || locum suspicioni, crimini Cic. Verr. 2, 5, 181, donner le champ libre au soupçon, à une accusation || [t. de finances] ouvrir un crédit : quod DCCC aperuisti Cic. Att. 5, 1, 2, [c'est bien à toi] de lui avoir ouvert le crédit de 800 000 sesterces [cf. exposuisti Att. 5, 4, 3] 4 mettre au grand jour [des projets, des sentiments, des actions, etc.] : omnia quæ in diuturna obscuritate latuerunt, aperiam Cic. Clu. 66, tous les faits, qui sont restés longtemps enveloppés de ténèbres, je les découvrirai ; aperiebatur causa insidiarum Cic. Clu. 50, la cause de l'attentat était mise au jour || montrer, exposer, expliquer : libri Tusculanarum disputationum res ad beate vivendum maxime necessarias aperuerunt Cic. Div. 2, 2, les Tusculanes [le traité des dissertations de Tusculum] ont dévoilé ce qui est le plus nécessaire au bonheur ; perspicuis dubia aperiuntur Cic. Fin. 4, 67, les choses évidentes servent à éclaircir les points douteux || [avec prop. inf.] : aperire se non fortunæ... solere esse amicum Nep. Att. 9, 5, montrer que ce n'était pas à la fortune (à la situation) qu'il donnait son amitié || [avec interr. ind.] : non dubitavit aperire quid cogitaret Cic. Mil. 44, il n'hésita pas à découvrir ce qu'il méditait 5 [abst, emploi douteux] aperit Bacchanal Pl. Aul. 411, la maison des Bacchanales [où se font les Bacchanales], le Bacchanal ouvre = ouvre ses portes [cf. en fr. les magasins ouvrent, l'Opéra ouvre], cf. Pers. 300. ¶ → fut. arch. aperibo Pl. Truc. 763 || impf. aperibam Fort. Carm. 5, 5, 100.