Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: pervenio

pervenio pervĕnĭō, vēnī, ventum, īre, intr., 1 arriver d'un point à un autre, arriver jusqu'à un but, parvenir à [pr. et fig.] : in locum Cic. Verr. 2, 4, 68 ; ad portam Cic. Pis. 61 ; ad aliquem Cic. Verr. 2, 4, 28, parvenir dans un lieu, à une porte, à qqn (entre les mains de qqn) ; quo ea pecunia pervenit ? Cic. Rab. Post. 8, où (entre les mains de qui) est passé cet argent ? cf. Cæl. d. Cic. Fam. 8, 8, 2 || ad oculos hominum ; ad aures alicujus Cic. Verr. 2, 4, 64, parvenir aux regards du monde, aux oreilles de qqn ; ad veterum scriptorum laudem Cic. Arch. 18, atteindre la gloire des écrivains d'autrefois ; ad primos comœdos Cic. Com. 30, atteindre au rang des premiers comédiens ; in senatum Cic. Fl. 42, parvenir au sénat 2 arriver dans (à) tel ou tel état : in maximam invidiam Cic. Verr. 2, 2, 45, en venir à être l'objet de la haine la plus violente ; in magnum timorem, ne Cæs. C. 1, 61, 2, en venir à une grande crainte que ; ad summam desperationem Cæs. C. 2, 42, 2, en venir au plus complet désespoir || res ad tabulas novas pervenit Cic. Att. 5, 21, 13, on en vient à une banqueroute ; ad manus pervenitur Cic. Sest. 77, on en vient aux mains ; ad denarios quinquaginta in singulos modios annona pervenerat Cæs. C. 1, 52, 2, le prix du blé était arrivé à cinquante deniers par boisseau 3 revenir en partage à qqn : magna pars laudis ad aliquem pervenit Cæs. C. 1, 26, 4, une grande part du mérite revient à qqn, cf. Cæs. G. 6, 17, 2 ; Cic. Agr. 2, 22. → subj. prés. pervenat Pl. Rud. 626 ; fut. pervenibo Pompon. Com. 159.