Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: apte

apte aptē (aptus), 1 de telle façon que tout se tient, avec une liaison parfaite : Cic. Tim. 15 ; Fr. F 5, 95 || [en parl. du style] avec une liaison harmonieuse des mots : Or. 149 ; composite et apte dicere Cic. Or. 236, s'exprimer en phrases bien agencées et liées ; apte et numerose Cic. Or. 219, en phrases bien liées et rythmées ; concluse apteque Cic. Or. 177, en phrases périodiques et bien liées 2 de façon appropriée, d'une manière qui s'ajuste, convenablement : illa ita apte in scaphis includebat, ut Cic. Verr. 2, 4, 54, ces ornements, il les incrustait dans les coupes en les ajustant si habilement que ; palpebræ aptissime factæ ad claudendas pupillas Cic. Nat. 2, 142, paupières admirablement disposées pour recouvrir la prunelle des yeux || casum apte et quiete ferre Cic. Tusc. 4, 38, supporter les malheurs [en s'ajustant] avec soumission et avec calme ; (oculis) motus animorum significare apte cum genere ipso orationis Cic. de Or. 3, 222, traduire (par le regard) ses sentiments en conformité avec le ton même du discours ; ad rerum dignitatem apte loqui Cic. de Or. 1, 144, adapter l'expression à la dignité du sujet || aptius Col. Rust. 4, 17, 8 ; Ov. Am. 1, 12, 23.