Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: probo

probo prŏbō, āvī, ātum, āre (probus), tr., 1 faire l'essai, éprouver, vérifier : tus probatur candore Plin. 12, 65, l'encens se vérifie à la blancheur ; censores villam publicam in campo Martio probaverunt Liv. 4, 22, 7, les censeurs firent la reconnaissance d'une maison de l'État élevée dans le champ de Mars || aliquem Traj. d. Plin. Min. Ep. 10, 30, 2, vérifier l'aptitude de qqn au service militaire || [fig.] vulgus amicitias utilitate probat Ov. P. 2, 3, 8, la foule estime l'amitié d'après l'intérêt 2 reconnaître, agréer, trouver bon, approuver : probata re Cæs. G. 7, 67, 1, la proposition étant approuvée || [avec 2 acc.] : aliquem imperatorem Cæs. G. 7, 63, 6, agréer qqn comme général en chef || priser, applaudir à : virtutem alicujus Cæs. G. 4, 21, 7, apprécier le mérite de qqn ; probandus Cic. Br. 193, qui mérite les applaudissements ; quæ non probantur in vulgus Cic. Par. pr. 2, des idées qui n'ont pas le suffrage de la foule || [avec inf.] trouver bon de : Cæs. C. 1, 29, 1 3 faire agréer, faire approuver, aliquid alicui, qqch. à qqn : Cic. Verr. 2, 4, 28 ; 4, 82, etc. || eloquentiam meam populo probari velim Cic. Br. 184, pour mon éloquence je voudrais l'approbation du peuple || se probare alicui Cic. Fin. 2, 81, se faire approuver de qqn, obtenir le suffrage de qqn, se faire estimer de qqn, cf. Cic. Lig. 2 4 rendre croyable, faire accepter, prouver : crimen Cic. Fl. 93, accréditer une accusation ; hoc difficile est probatu Cic. Tusc. 5, 1, cela est difficile à prouver ; se memorem probare Planc. d. Cic. Fam. 10, 24, 1, démontrer sa reconnaissance || vulnus pro ictu gladiatoris probatur Cic. Mil. 65, la blessure est acceptée, reconnue pour le coup d'épée d'un gladiateur, cf. Cic. Inv. 1, 88 ; aliquem pro aliquo probare Cic. Verr. 2, 5, 78, faire reconnaître, passer qqn pour un autre, cf. Ter. Eun. 375 || [abst] alicui de aliqua re Cic. Att. 16, 7, 4, donner à qqn la croyance d'une chose || (alicui) probare avec prop. inf., prouver (à qqn) que : Cic. Br. 195 ; Inv. 2, 19 ; Att. 14, 20, 4 ; Fam. 7, 26, 1, etc.; Cæs. G. 1, 3, 6 || [rhét., un des 3 offices de l'orateur] prouver, convaincre : Cic. de Or. 2, 115 ; Or. 69, etc. || [avec ut subj.] : qui (id) probari potest ut ? Cic. Tusc. 3, 5 ; Fin. 2, 108, est-il admissible que...?