Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: prope

prope prŏpĕ, propius, proxime.

I adv., 1 [lieu] près, au près : prope alicubi esse Cic. Fam. 9, 7, 1, être qq. part à proximité ; prope a Sicilia Cic. Verr. 2, 5, 6, près de la Sicile, cf. Cic. Verr. 2, 2, 6 ; Pis. 26 ; propius a terra Cic. Nat. 2, 52, plus près de la terre 2 [temps] : Ter. Ad. 307 ; prope est quando Pl. Men. 985 ; prope adest quom Ter. Andr. 152, le moment est proche où, ou prope adest ut Pl. Aul. 276 3 presque, à peu près : annos prope nonaginta natus Cic. Verr. 2, 3, 62, ayant près de quatre-vingt-dix ans || prope factum est ut Liv. 25, 21, 1 ; prope est ut Liv. 2, 23, 14, il s'en fallut de peu que ; il s'en faut de peu que ; v. propius.

II prép. acc. : prope oppidum Cæs. G. 7, 36, près de la ville ; prope me Cic. Fam. 7, 23, 4, près de moi || prope metum res fuerat Liv. 1, 25, 13, on avait été tout près de la crainte ; prope seditionem ventum est Tac. H. 3, 21, on fut à deux doigts d'une révolte.